Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

Dernière modification : 20/10/2017

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

© Capture France 24

Dans une interview exclusive accordée à France 24, Bafel Talabani a qualifié le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien "d’erreur colossale". Selon le fils de l’ancien président irakien et dirigeant kurde Jalal Talabani, les autorités kurdes auraient dû accepter la proposition américaine de reporter cette consultation de deux ans, ce qui aurait permis d’éviter aux Kurdes de perdre, au profit des forces irakiennes, les zones qu’ils contrôlaient depuis 2014.

Bafel Talabani est revenu sur les événements du 18 octobre, quand les forces gouvernementales irakiennes ont repris le contrôle de la ville de Kirkouk, aux mains des peshmerga depuis 2014.

Le fils de l'ancien président irakien et dirigeant kurde Jalal Talabani a rejeté les accusations "sans fondement" parues dans certains medias kurdes, qui l'accusent d'être responsable de cette défaite, en ayant passé un accord avec Bagdad et Téhéran. Ainsi a-t-il soutenu qu'il avait demandé le retrait de ses soldats en raison de trop nombreuses pertes dans les rangs des peshmerga.

Revenant sur le référendum d'auto-détermination organisé le 25 septembre, Bafel Talabani l'a qualifié "d'erreur colossale". "La question devait être posée mais ce n'était pas une fin en soi", explique-t-il. Le leader kurde a rappelé que le Premier mininistre irakien, Haïder al-Abadi, avait à plusieurs reprises "tendu la main" aux dirigeants kurdes et qu'il aurait été préférable de repousser le référendum de deux ans afin de laisser "au peuple kurde le temps de se préparer à l'indépendance."

Bafel Talabani a conclu l'entretien en appelant au dialogue avec le gouvernement irakien et la communauté internationale. "Le peuple kurde dans son ensemble doit pouvoir négocier avec Bagdad. Il faut désamorcer cette situation problématique de division qui se propage dans tout le Kurdistan."

Par Marc PERELMAN

Les archives

15/11/2017 Organisation État islamique

Florence Parly : "L’EI est d’ores et déjà en train de redéployer son action"

Florence Parly, ministre française des Armées, a accordé un entretien à France 24, en marge du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, qui s’est tenu dans la...

En savoir plus

11/11/2017 FRANCE

"Il a fallu dompter ce nouveau corps" : un rescapé du 13-Novembre raconte

Aristide Barraud, joueur de rugby professionnel, a été blessé par trois balles de kalachnikov au Petit Cambodge le 13 novembre 2015 à Paris. Dans son livre "Mais ne sombre pas"...

En savoir plus

11/11/2017 Amériques

Delcy Rodriguez : "Les États-Unis veulent intervenir militairement au Venezuela"

La présidente de l’Assemblée Constituante du Venezuela, Delcy Rodriguez, a accordé un entretien exclusif à France 24, depuis Caracas. Elle revient notamment sur la situation...

En savoir plus

04/11/2017 Organisation État islamique

"Une destruction à la mesure de l'imaginaire qu'on a projeté sur le groupe État islamique"

Défaite militaire ou pas, l'organisation État islamique conserve une place centrale dans la constellation politique du Moyen-Orient, et c'est exactement ce qu'elle voulait....

En savoir plus

28/10/2017 Cybercriminalité

Marc Goodman : "Aujourd’hui, la cyber-menace vient de partout"

Marc Goodman, consultant à la tête du Future Crime Institute, est notre invité, à l’occasion de la sortie en France de son livre "Les crimes du futur" (Éd. Nouveau Monde), un...

En savoir plus