Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

France : agression antisémite à Marseille, le parquet antiterroriste saisi

© Boris Horvat, AFP | (Photo d'illustration)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/01/2016

Une enquête pour tentative d'assassinat a été ouverte par le parquet de Marseille, après l'agression lundi d'un enseignant juif par un adolescent se revendiquant du groupe État islamique. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

Le parquet de Marseille a ouvert, lundi 11 janvier, une enquête pour "tentative d'assassinat" et "apologie du terrorisme", après l'agression d'un professeur juif de 35 ans devant la mairie du 9e arrondissement. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

La victime, un professeur de 35 ans à l’Institut franco-hébraïque, portant une kippa, se rendait sur son lieu de travail, lorsqu’un jeune homme d’une quinzaine d’années l’a agressé à la machette. L’enseignant, qui s’est défendu, a réussi à mettre son agresseur en fuite au prix de légères blessures au dos et à la main.

>> À lire sur France 24 : De nombreux juifs français choisissent Israël pour fuir l'insécurité


L’agresseur présumé a été interpellé dix minutes plus tard par la brigade anticriminalité (BAC). Le procureur de la République a précisé que l’individu interpellé était un adolescent de 15 ans et 11 mois, turque d’origine kurde et inconnu des services de police. Lors de son interpellation, il affirme avoir agi "au nom d'Allah" et du groupe État islamique. Pour le procureur, son profil "semble être celui d'une personne radicalisée via Internet".

"Une révoltante agression antisémite"

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé une "révoltante agression antisémite" et a exprimé sa solidarité.

De son côté le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nunez, a déclaré : "Nous savons que c'est un acte clairement antisémite, un acte grave commis à quelques dizaines de mètres" d'une école juive. Le préfet s'est rendu dans l'établissement auquel appartenait l’enseignant. Il a tenu à marquer toute la "solidarité" de l'État et a rappelé toute sa détermination à assurer la protection des sites sensibles, notamment les écoles juives qui bénéficient déjà de gardes statiques lors de l'entrée et de la sortie des élèves.*

Avec AFP

Première publication : 11/01/2016

  • FRANCE

    Marseille : un professeur d'une école juive poignardé par trois individus

    En savoir plus

  • FRANCE

    100 millions d'euros pour la lutte contre le racisme et l'antisémitisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)