Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Le bilan des violences dépasse les 700 morts

Dernière modification : 27/01/2008

La découverte de nouveaux corps après le départ de la médiatrice américaine au Kenya Jendayi Frazer porte le nombre de victimes des émeutes à plus de 700. L'opposition appelle à de nouvelles manifestations.

Les violences politico-ethniques qui ont suivi les élections générales du 27 décembre au Kenya ont causé la mort de plus de 700 personnes, selon une source policière.

"Nous avons découvert au cours des cinq derniers jours 89 corps supplémentaires dans la brousse de la vallée du Rift et dans des provinces de l'ouest du pays", a indiqué à l'AFP un haut gradé de la police, dont les propos ont été confirmés par un responsable de la Croix-Rouge.

En outre, quatre personnes ont été tuées dans deux districts de la vallée du Rift, a ajouté le policier.

Quelque 260.000 personnes ont fui la région de la vallée du Rift à la suite des violences inter-ethniques.

Le Kenya est plongé depuis plus de deux semaines dans une crise majeure née de la contestation par l'opposition de la réélection du président Mwai Kibaki. Le chef de l'opposition Raila Odinga a accusé M. Kibaki d'avoir fraudé pour lui voler la victoire.

Première publication : 13/01/2008

COMMENTAIRE(S)