Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Le bilan des violences dépasse les 700 morts

Dernière modification : 27/01/2008

La découverte de nouveaux corps après le départ de la médiatrice américaine au Kenya Jendayi Frazer porte le nombre de victimes des émeutes à plus de 700. L'opposition appelle à de nouvelles manifestations.

Les violences politico-ethniques qui ont suivi les élections générales du 27 décembre au Kenya ont causé la mort de plus de 700 personnes, selon une source policière.

"Nous avons découvert au cours des cinq derniers jours 89 corps supplémentaires dans la brousse de la vallée du Rift et dans des provinces de l'ouest du pays", a indiqué à l'AFP un haut gradé de la police, dont les propos ont été confirmés par un responsable de la Croix-Rouge.

En outre, quatre personnes ont été tuées dans deux districts de la vallée du Rift, a ajouté le policier.

Quelque 260.000 personnes ont fui la région de la vallée du Rift à la suite des violences inter-ethniques.

Le Kenya est plongé depuis plus de deux semaines dans une crise majeure née de la contestation par l'opposition de la réélection du président Mwai Kibaki. Le chef de l'opposition Raila Odinga a accusé M. Kibaki d'avoir fraudé pour lui voler la victoire.

Première publication : 13/01/2008

COMMENTAIRE(S)