Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

Annan dénonce de graves abus aux droits de l'Homme

Dernière modification : 26/01/2008

L'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, exige que la vérité des faits soit établie au sujet des "abus systématiques et graves des droits de l'Homme" commis depuis l'élection du 27 décembre.

NAIROBI, 26 janvier - L'ancien secrétaire général
des Nations unies Kofi Annan a demandé samedi une enquête sur
"les violations brutales et systématiques" des droits de l'homme
au Kenya lors des violences qui ont suivi le scrutin
présidentiel du 27 décembre.
 
"Nous avons assisté à des violations brutales et
systématiques des droits de l'homme (...) Il est essentiel que
les faits soient établis et que les responsables rendent des
comptes", a-t-il dit aux journalistes à Nairobi. "Le
gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour
améliorer la sécurité", a-t-il ajouté.
 
Les violences qui se poursuivent depuis le scrutin contesté
ont fait près de 700 morts et 250.000 déplacés.

Première publication : 26/01/2008

COMMENTAIRE(S)