Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée: une tradition française?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet d'anéantir le chef de Boko Haram et savoir où il se trouve

En savoir plus

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

Annan dénonce de graves abus aux droits de l'Homme

Dernière modification : 26/01/2008

L'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, exige que la vérité des faits soit établie au sujet des "abus systématiques et graves des droits de l'Homme" commis depuis l'élection du 27 décembre.

NAIROBI, 26 janvier - L'ancien secrétaire général
des Nations unies Kofi Annan a demandé samedi une enquête sur
"les violations brutales et systématiques" des droits de l'homme
au Kenya lors des violences qui ont suivi le scrutin
présidentiel du 27 décembre.
 
"Nous avons assisté à des violations brutales et
systématiques des droits de l'homme (...) Il est essentiel que
les faits soient établis et que les responsables rendent des
comptes", a-t-il dit aux journalistes à Nairobi. "Le
gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour
améliorer la sécurité", a-t-il ajouté.
 
Les violences qui se poursuivent depuis le scrutin contesté
ont fait près de 700 morts et 250.000 déplacés.

Première publication : 26/01/2008

COMMENTAIRE(S)