Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

La BCE "unanime" laisse les taux inchangés

Dernière modification : 07/02/2008

La BCE a décidé de laisser ses taux directeurs inchangés pour la huitième fois d'affilée. Le principal d'entre eux restant à 4 %, comme le marché s'y attendait.

FRANCFORT, 7 février (Reuters) - Personne au sein du Conseil
des gouverneurs de la Banque centrale européenne n'a suggéré
jeudi de relever ou de baisser les taux d'intérêt, a déclaré le
président de la BCE Jean-Claude Trichet.

La BCE a laissé ses taux directeurs inchangés pour le
huitième mois d'affilée, le principal d'entre eux restant à 4%,
comme le marché s'y attendait.

"Nous avons été unanimes à décider de maintenir les taux à
4%. Personne n'a réclamé une hausse des taux ou une diminution
des taux", a déclaré Jean-Claude Trichet lors de la conférence
de presse qui a suivi la réunion du Conseil des gouverneurs.

Il a toutefois ajouté : "cela ne veut pas dire que nous
n'avons pas discuté à fond de tous les éléments constitutifs de
la situation dans laquelle nous nous trouvons au niveau mondial
et au niveau européen."

Le fait qu'une baisse des taux n'ait pas été activement
envisagée contraste fortement avec la politique de forte baisse
des taux enclenchée par la Réserve fédérale dans la foulée de la
crise d'assèchement cet été de la liquidité sur les marchés du
crédit.

Lors de ses deux précédentes réunions, le conseil des
gouverneurs de la BCE avait discuté d'une augmentation des taux
d'intérêt et d'une possibilité de les laisser en l'état mais
n'avait pas abordé la question d'une baisse.

Première publication : 07/02/2008

COMMENTAIRE(S)