Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

L'Eufor reprend son déploiement au Tchad

Dernière modification : 12/02/2008

Interrompu le 1er février en raison de l'attaque des rebelles tchadiens contre N'Djamena, le déploiement de la force européenne au Tchad reprend avec l'envoi de matériel par avion. (Récit : C. Bruneau)

Le déploiement de la force européenne au Tchad, interrompu le 1er février à cause de l'attaque des rebelles tchadiens contre N'Djamena, a repris mardi avec l'envoi de matériel par avion, a annoncé le porte-parole de son quartier général près de Paris.
  
"Un Hercules C130 a atterri aujourd'hui à 14H00 (13H00 GMT) à Abéché (est du Tchad) avec des équipements à son bord, marquant la reprise effective du déploiement de l'Eufor Tchad-RCA", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Philippe de Cussac.
  
Ce vol d'un appareil militaire d'un pays européen non spécifié "sera suivi dans les jours qui viennent d'autres acheminements sur N'Djamena et Abéché, notamment des détachements de soldats qui arriveront en +précurseurs+, pour préparer l'arrivée du gros des forces", a précisé l'officier.
  
Entamé le 28 janvier par l'UE, le déploiement de la force expéditionnaire européenne au Tchad et en Centrafrique, l'Eufor Tchad-RCA, a été suspendu le 1er février, après le déclenchement par les rebelles tchadiens de leur attaque contre le gouvernement de N'Djamena à partir de la frontière soudanaise.
  
"Pour l'instant, les effectifs de l'Eufor au Tchad sont d'environ 150 militaires, dont environ 120 Français, les autres étant des Autrichiens, des Irlandais, des Suédois, des Britanniques et des Italiens", selon une source diplomatique européenne.
  
Une fois au complet, ce qui devrait intervenir en mai, l'Eufor sera composée de 3.700 militaires de 16 pays, dont environ 2.100 Français.
  
La force européenne doit être déployée dans l'est du Tchad et en Centrafrique pour, sur mandat des Nations unies, y assister une mission de police de l'ONU et protéger 450.000 réfugiés du Darfour (ouest du Soudan) et déplacés tchadiens et centrafricains.
  
L'Eufor Tchad-RCA, qui aurait dû initialement commencer à fonctionner en novembre, a eu du mal à se constituer et à se doter des moyens logistiques nécessaires (transport aérien, antennes hospitalières).
  
L'offensive des rebelles l'a un peu plus retardée, mais si rien ne vient l'interrompre à nouveau, l'Eufor, même encore incomplète, devrait être en mesure de fonctionner vers la troisième semaine de mars, selon une source militaire européenne
  
Les trois principales nations contributrices -la France, l'Irlande et la Pologne (400 chacune pour les deux dernières)- fourniront le noyau des trois bataillons qui seront déployés dans cette zone de plusieurs centaines de milliers de kilomètres carrés. La Suède fournira 200 hommes, affectés à la garde du QG local d'Abéché.
  
Dix autres pays de l'UE ont promis des contributions moindres en hommes ou en éléments de soutien logistique : Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal, Roumanie et Slovénie. Le Royaume Uni est représenté par deux officiers à N'Djamena. Enfin, un pays non membre de l'UE, l'Albanie, a annoncé l'envoi de 50 hommes.
  
Témoignant également d'un retour à la normale, un avion de la compagnie Air France a atterri mardi sur l'aéroport de N'Djamena pour la première fois depuis sa fermeture le 1er février.

Première publication : 12/02/2008

COMMENTAIRE(S)