Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Un Français enlevé en Algérie, le Quai d'Orsay n'écarte "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

L'Eufor reprend son déploiement au Tchad

Dernière modification : 12/02/2008

Interrompu le 1er février en raison de l'attaque des rebelles tchadiens contre N'Djamena, le déploiement de la force européenne au Tchad reprend avec l'envoi de matériel par avion. (Récit : C. Bruneau)

Le déploiement de la force européenne au Tchad, interrompu le 1er février à cause de l'attaque des rebelles tchadiens contre N'Djamena, a repris mardi avec l'envoi de matériel par avion, a annoncé le porte-parole de son quartier général près de Paris.
  
"Un Hercules C130 a atterri aujourd'hui à 14H00 (13H00 GMT) à Abéché (est du Tchad) avec des équipements à son bord, marquant la reprise effective du déploiement de l'Eufor Tchad-RCA", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Philippe de Cussac.
  
Ce vol d'un appareil militaire d'un pays européen non spécifié "sera suivi dans les jours qui viennent d'autres acheminements sur N'Djamena et Abéché, notamment des détachements de soldats qui arriveront en +précurseurs+, pour préparer l'arrivée du gros des forces", a précisé l'officier.
  
Entamé le 28 janvier par l'UE, le déploiement de la force expéditionnaire européenne au Tchad et en Centrafrique, l'Eufor Tchad-RCA, a été suspendu le 1er février, après le déclenchement par les rebelles tchadiens de leur attaque contre le gouvernement de N'Djamena à partir de la frontière soudanaise.
  
"Pour l'instant, les effectifs de l'Eufor au Tchad sont d'environ 150 militaires, dont environ 120 Français, les autres étant des Autrichiens, des Irlandais, des Suédois, des Britanniques et des Italiens", selon une source diplomatique européenne.
  
Une fois au complet, ce qui devrait intervenir en mai, l'Eufor sera composée de 3.700 militaires de 16 pays, dont environ 2.100 Français.
  
La force européenne doit être déployée dans l'est du Tchad et en Centrafrique pour, sur mandat des Nations unies, y assister une mission de police de l'ONU et protéger 450.000 réfugiés du Darfour (ouest du Soudan) et déplacés tchadiens et centrafricains.
  
L'Eufor Tchad-RCA, qui aurait dû initialement commencer à fonctionner en novembre, a eu du mal à se constituer et à se doter des moyens logistiques nécessaires (transport aérien, antennes hospitalières).
  
L'offensive des rebelles l'a un peu plus retardée, mais si rien ne vient l'interrompre à nouveau, l'Eufor, même encore incomplète, devrait être en mesure de fonctionner vers la troisième semaine de mars, selon une source militaire européenne
  
Les trois principales nations contributrices -la France, l'Irlande et la Pologne (400 chacune pour les deux dernières)- fourniront le noyau des trois bataillons qui seront déployés dans cette zone de plusieurs centaines de milliers de kilomètres carrés. La Suède fournira 200 hommes, affectés à la garde du QG local d'Abéché.
  
Dix autres pays de l'UE ont promis des contributions moindres en hommes ou en éléments de soutien logistique : Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal, Roumanie et Slovénie. Le Royaume Uni est représenté par deux officiers à N'Djamena. Enfin, un pays non membre de l'UE, l'Albanie, a annoncé l'envoi de 50 hommes.
  
Témoignant également d'un retour à la normale, un avion de la compagnie Air France a atterri mardi sur l'aéroport de N'Djamena pour la première fois depuis sa fermeture le 1er février.

Première publication : 12/02/2008

COMMENTAIRE(S)