Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

Israël expose des oeuvres spoliées par les Nazis en France

©

Dernière modification : 19/02/2008

Le musée d'Israël présente pour la première fois 53 tableaux spoliés par les Nazis en France. Les organisateurs espèrent que les propriétaires légitimes se manifesteront. (Reportage : M. de Chalvron et G. Auda)

 

La ministre française de la Culture, Christine Albanel, a inauguré lundi à Jérusalem une exposition d'oeuvres d'art provenant de biens, juifs essentiellement, spoliés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

  

L'exposition, intitulée "A qui appartenaient ces tableaux ?", présente du 19 février au 3 juin au Musée d'Israël, à Jérusalem, 53 tableaux sélectionnés parmi ceux qui furent confiés aux musées nationaux français en attendant de retrouver leurs propriétaires légitimes.

  

"Nous serions heureux que cette exposition permette que certaines des oeuvres présentées retrouvent enfin leurs propriétaires", a affirmé aux journalistes Mme. Albanel, lors de l'inauguration.

  

"Au delà de sa valeur artistique, cette exposition remplit un devoir de mémoire et c'est aussi un geste d'amitié dans les relations entre la France et Israël", a-t-elle ajouté.

  

Le directeur du Musée James Snyder a pour sa part qualifié les tableaux "d'oeuvres orphelines".

  

Le ministre des Affaires sociales et chargé des relations avec la Diaspora Yitzhak Herzog a participé à la cérémonie.

  

Parmi les tableaux présentés, les visiteurs pourront apprécier des oeuvres de Delacroix, Ingres, Manet, Courbet, Seurat, Monet ou Ernst, une petite partie des quelque 2.000 oeuvres - dont 1.000 tableaux - dont la garde a été confiée après la guerre à l'Etat français, chargé de retrouver les propriétaires.

  

Quelque 100.000 oeuvres de toutes catégories - tableaux, objets d'art, meubles, tapisseries, et autres - ont été spoliées en France pendant la guerre, soit par pillage, soit par vente forcée, et retirées, notamment, à leurs propriétaires juifs.

  

Soixante mille de ces oeuvres ont été rapatriées en France à l'issue du conflit et 45.000 rapidement restituées. Treize mille oeuvres de moindre valeur ont été vendues, les fonds étant reversés à la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

  

Le Musée d'Israël, créé en 1965 est la plus grande institution culturelle d'Israël et abrite des collections allant de la Préhistoire à l'Art contemporain, représentant plus de 500.000 objets.

Première publication : 18/02/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)