Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

Israël expose des oeuvres spoliées par les Nazis en France

Dernière modification : 19/02/2008

Le musée d'Israël présente pour la première fois 53 tableaux spoliés par les Nazis en France. Les organisateurs espèrent que les propriétaires légitimes se manifesteront. (Reportage : M. de Chalvron et G. Auda)

 

La ministre française de la Culture, Christine Albanel, a inauguré lundi à Jérusalem une exposition d'oeuvres d'art provenant de biens, juifs essentiellement, spoliés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

  

L'exposition, intitulée "A qui appartenaient ces tableaux ?", présente du 19 février au 3 juin au Musée d'Israël, à Jérusalem, 53 tableaux sélectionnés parmi ceux qui furent confiés aux musées nationaux français en attendant de retrouver leurs propriétaires légitimes.

  

"Nous serions heureux que cette exposition permette que certaines des oeuvres présentées retrouvent enfin leurs propriétaires", a affirmé aux journalistes Mme. Albanel, lors de l'inauguration.

  

"Au delà de sa valeur artistique, cette exposition remplit un devoir de mémoire et c'est aussi un geste d'amitié dans les relations entre la France et Israël", a-t-elle ajouté.

  

Le directeur du Musée James Snyder a pour sa part qualifié les tableaux "d'oeuvres orphelines".

  

Le ministre des Affaires sociales et chargé des relations avec la Diaspora Yitzhak Herzog a participé à la cérémonie.

  

Parmi les tableaux présentés, les visiteurs pourront apprécier des oeuvres de Delacroix, Ingres, Manet, Courbet, Seurat, Monet ou Ernst, une petite partie des quelque 2.000 oeuvres - dont 1.000 tableaux - dont la garde a été confiée après la guerre à l'Etat français, chargé de retrouver les propriétaires.

  

Quelque 100.000 oeuvres de toutes catégories - tableaux, objets d'art, meubles, tapisseries, et autres - ont été spoliées en France pendant la guerre, soit par pillage, soit par vente forcée, et retirées, notamment, à leurs propriétaires juifs.

  

Soixante mille de ces oeuvres ont été rapatriées en France à l'issue du conflit et 45.000 rapidement restituées. Treize mille oeuvres de moindre valeur ont été vendues, les fonds étant reversés à la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

  

Le Musée d'Israël, créé en 1965 est la plus grande institution culturelle d'Israël et abrite des collections allant de la Préhistoire à l'Art contemporain, représentant plus de 500.000 objets.

Première publication : 18/02/2008

COMMENTAIRE(S)