Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

G5 Sahel : le don de 100 millions de dollars de Riyad

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Trump souhaite toujours une solution à deux États", selon Riyad

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elections sénatoriales américaines : "Thank You Alabama" inonde twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

Un diamant incolore de 101 carats mis aux enchères

Dernière modification : 19/02/2008

Le plus gros diamant incolore, de 101,27 carats, proposé aux enchères depuis vingt ans sera mis en vente en mai à Hong-Kong. Il est estimé à plus de 4 millions d'euros.

Le plus gros diamant incolore proposé aux enchères depuis vingt ans sera mis en vente en mai à Hong-Kong, a-t-on appris officiellement mardi lors de sa présentation à Londres.
   
Cette pierre de 101,27 carats, qui sera vendue le 28 mai par la succursale hongkongaise de la maison britannique Christie's, est estimée à plus de 6 millions de dollars (4 millions d'euros).
   
"Seuls trois diamants incolores de plus de 100 carats sont jamais apparus lors d'une vente aux enchères, et tous ont été vendus à Genève", a déclaré François Curiel, responsable du département bjouterie à Christie's.
   
"L'Asie étant un marché si vivant, il est approprié que ce bijou si rare soit offert (...) au nombre croissant de collectionneurs dans cette région", a-t-il ajouté.
   
Le public londonien pourra dévorer des yeux ce diamant, exposé à partir de samedi jusqu'au 27 février.

Première publication : 19/02/2008

COMMENTAIRE(S)