Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Un diamant incolore de 101 carats mis aux enchères

Dernière modification : 19/02/2008

Le plus gros diamant incolore, de 101,27 carats, proposé aux enchères depuis vingt ans sera mis en vente en mai à Hong-Kong. Il est estimé à plus de 4 millions d'euros.

Le plus gros diamant incolore proposé aux enchères depuis vingt ans sera mis en vente en mai à Hong-Kong, a-t-on appris officiellement mardi lors de sa présentation à Londres.
   
Cette pierre de 101,27 carats, qui sera vendue le 28 mai par la succursale hongkongaise de la maison britannique Christie's, est estimée à plus de 6 millions de dollars (4 millions d'euros).
   
"Seuls trois diamants incolores de plus de 100 carats sont jamais apparus lors d'une vente aux enchères, et tous ont été vendus à Genève", a déclaré François Curiel, responsable du département bjouterie à Christie's.
   
"L'Asie étant un marché si vivant, il est approprié que ce bijou si rare soit offert (...) au nombre croissant de collectionneurs dans cette région", a-t-il ajouté.
   
Le public londonien pourra dévorer des yeux ce diamant, exposé à partir de samedi jusqu'au 27 février.

Première publication : 19/02/2008

COMMENTAIRE(S)