Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

L'Ukraine signe un accord avec Gazprom

Dernière modification : 21/02/2008

La premier ministre ukrainienne, Ioulia Timochenko, a signé un accord avec le gazier russe, Gazprom, acquittant ainsi l'Ukraine d'une dette de 1,5 milliard de dollars datant du dernier trimestre 2007.

Le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko a annoncé jeudi avoir atteint un accord avec le géant gazier russe Gazprom sur le remboursement de la dette ukrainienne concernant le gaz fourni à l'Ukraine en octobre-décembre 2007, a rapporté l'agence Interfax.
  
"La (question de la) dette pour le gaz fourni en 2007 est réglée", a déclaré aux journalistes Mme Timochenko, de retour à Kiev après une visite à Moscou.
  
Pour sa part, Gazprom a affirmé plus tôt dans la journée n'avoir pas réussi à trouver un accord avec Mme Timochenko, en indiquant que les négociations allaient continuer.
  
Selon le Premier ministre ukrainien, ils se sont mis d'accord avec Gazprom que la dette serait remboursée en décidant que le prix du gaz pour cette période serait pour l'Ukraine de 130 dollars les 1.000 mètres cubes.
  
"Nous sommes tombés d'accord sur le prix de 130 dollars", a-t-elle dit.
  
En décembre 2007, Gazprom et le ministère ukrainien de l'Energie se sont entendus pour qu'en 2008 le prix du gaz à la frontière entre la Russie et l'Ukraine soit de 179,5 dollars les 1.000 mètres cubes.
  
Selon Mme Timochenko, le gouvernement ukrainien, lors d'une réunion vendredi, adopterait un décret sur le remboursement de la dette gazière pour 2007, et quelques jours après il devrait s'acquitter de cette dette.
  
Mme Timochenko a aussi indiqué que le problème du remboursement de la dette gazière pour le début de 2008 devait être bientôt réglé.
  
Le 12 février, les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Viktor Iouchtchenko, avaient fait état d'un accord de principe pour clore une nouvelle crise gazière entre leurs pays. Cet accord tarde depuis à être signé.
  
Mme Timochenko s'était rendue à Moscou pour le finaliser et régler l'épineuse question du remboursement de la dette réclamée par Gazprom à l'Ukraine, soit 1,5 milliard de dollars.
  
Le différend gazier entre la Russie et l'Ukraine se double d'un conflit politique entre le président ukrainien pro-occidental Viktor Iouchtchenko et son ancienne alliée de la Révolution orange, Mme Timochenko, elle aussi pro-occidentale et redevenue Premier ministre fin 2007.
  
Avant le 12 février, Gazprom menaçait de couper la partie russe de l'approvisionnement en gaz à l'Ukraine, soit environ un quart des livraisons totales à Kiev, en raison de ses dettes. L'Ukraine importe près de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an, de Russie et d'Asie Centrale.

Première publication : 21/02/2008

COMMENTAIRE(S)