Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Kobané : la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

MOOC, selfie ou enverdeur : le vocabulaire nouveau est arrivé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Un tournant dans la crise ukrainienne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Virus Ebola et budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

SUR LE NET

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

L'Ukraine signe un accord avec Gazprom

Dernière modification : 21/02/2008

La premier ministre ukrainienne, Ioulia Timochenko, a signé un accord avec le gazier russe, Gazprom, acquittant ainsi l'Ukraine d'une dette de 1,5 milliard de dollars datant du dernier trimestre 2007.

Le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko a annoncé jeudi avoir atteint un accord avec le géant gazier russe Gazprom sur le remboursement de la dette ukrainienne concernant le gaz fourni à l'Ukraine en octobre-décembre 2007, a rapporté l'agence Interfax.
  
"La (question de la) dette pour le gaz fourni en 2007 est réglée", a déclaré aux journalistes Mme Timochenko, de retour à Kiev après une visite à Moscou.
  
Pour sa part, Gazprom a affirmé plus tôt dans la journée n'avoir pas réussi à trouver un accord avec Mme Timochenko, en indiquant que les négociations allaient continuer.
  
Selon le Premier ministre ukrainien, ils se sont mis d'accord avec Gazprom que la dette serait remboursée en décidant que le prix du gaz pour cette période serait pour l'Ukraine de 130 dollars les 1.000 mètres cubes.
  
"Nous sommes tombés d'accord sur le prix de 130 dollars", a-t-elle dit.
  
En décembre 2007, Gazprom et le ministère ukrainien de l'Energie se sont entendus pour qu'en 2008 le prix du gaz à la frontière entre la Russie et l'Ukraine soit de 179,5 dollars les 1.000 mètres cubes.
  
Selon Mme Timochenko, le gouvernement ukrainien, lors d'une réunion vendredi, adopterait un décret sur le remboursement de la dette gazière pour 2007, et quelques jours après il devrait s'acquitter de cette dette.
  
Mme Timochenko a aussi indiqué que le problème du remboursement de la dette gazière pour le début de 2008 devait être bientôt réglé.
  
Le 12 février, les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Viktor Iouchtchenko, avaient fait état d'un accord de principe pour clore une nouvelle crise gazière entre leurs pays. Cet accord tarde depuis à être signé.
  
Mme Timochenko s'était rendue à Moscou pour le finaliser et régler l'épineuse question du remboursement de la dette réclamée par Gazprom à l'Ukraine, soit 1,5 milliard de dollars.
  
Le différend gazier entre la Russie et l'Ukraine se double d'un conflit politique entre le président ukrainien pro-occidental Viktor Iouchtchenko et son ancienne alliée de la Révolution orange, Mme Timochenko, elle aussi pro-occidentale et redevenue Premier ministre fin 2007.
  
Avant le 12 février, Gazprom menaçait de couper la partie russe de l'approvisionnement en gaz à l'Ukraine, soit environ un quart des livraisons totales à Kiev, en raison de ses dettes. L'Ukraine importe près de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an, de Russie et d'Asie Centrale.

Première publication : 21/02/2008

COMMENTAIRE(S)