Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

L'agriculture monte à Paris

©

Dernière modification : 23/02/2008

Nicolas Sarkozy inaugure le 45ème salon international de l'agriculture, et doit présenter à cette occasion sa vision de la PAC à quatre mois de la présidence française de l'Union européenne. (Reportage : FRANCE 24)

Le 45e salon international de l'agriculture de Paris, qui ouvre ses portes samedi, sera le premier inauguré par le président Nicolas Sarkozy, une occasion pour lui de présenter sa vision de la Politique agricole commune (PAC) à quatre mois de la présidence française de l'Union européenne.

"Ce sera l'occasion pour le président, c'est une première, de s'adresser personnellement et directement aux professionnels présents (...) en prononçant une allocution qui portera notamment sur l'ambition française en matière d'agriculture à la veille de la présidence française de l'Union européenne", a déclaré David Martinon, porte-parole de l'Elysée, jeudi lors de son point de presse hebdomadaire.

La "plus grande grande ferme" française --1.030 exposants de 30 pays et 3.000 animaux sur 138.000 m2 au Parc des expositions de la Porte de Versailles-- sera inaugurée samedi par le chef de l'Etat.

Il veut, là aussi, rompre avec Jacques Chirac, avec une visite beaucoup plus courte de seulement deux heures. Après une présentation d'animaux, Nicolas Sarkozy prononcera un discours, alors que ses prédécesseurs s'exprimaient au cours de leurs visites sur les stands au milieu d'une indescriptible cohue.

A cette occasion, il devrait préciser les idées avancées lors de son premier grand discours sur l'agriculture, le 11 septembre dernier au Space, le salon de l'élevage de Rennes.

M. Sarkozy avait alors affirmé vouloir "préparer à l'occasion de la présidence française de l'Union européenne", au second semestre de 2008, "un nouveau cadre politique pour notre agriculture en Europe" basé notamment "sur un principe indiscutable de préférence communautaire".

La Commission européenne doit présenter au mois de mai les propositions de modifications de la PAC --tirées de son "bilan de santé"-- qui doivent être adoptées sous présidence française, sans attendre le terme normal de 2013 fixé par la dernière réforme de 2003.

Le chef de l'Etat devrait également exprimer la position de la France, troisième puissance agricole mondiale, sur les négociations actuelles à l'OMC.

L'ensemble du monde agricole français, qui aura l'occasion de le rappeler à M. Sarkozy à deux semaines des élections municipales, est opposé à une conclusion "déséquilibrée" du cycle de négociations de Doha qui favoriserait les pays en développement qui exigent de fortes baisses des subventions agricoles et des barrières douanières des pays riches.

Jean-Michel Lemétayer, le président de la FNSEA, le principal syndicat agricole, espère que "le président de la République va avoir un exercice de rattrapage", après la déception engendrée chez les céréaliers par la récente interdiction pour cette année de la culture d'OGM.

Le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier, doit intervenir à plusieurs reprises pour défendre les bénéfices de la PAC dans la vie quotidienne des Français, notamment autour d'une table géante de 64 m2 à laquelle le public sera invité à des dégustations, des animations, des jeux et des échanges.

Les 600.000 visiteurs attendus devraient, cette année encore, être attirés notamment par le wagon du "Train de la Terre", qui a fait en 2007 un tour de France pour vanter les "bienfaits de la modernisation de l'agriculture", et "l'Odyssée du Sucre" qui présente, avec des images de synthèse, le parcours du sucre dans les diverses parties du corps.
 

Première publication : 23/02/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)