Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

L'agriculture monte à Paris

Dernière modification : 23/02/2008

Nicolas Sarkozy inaugure le 45ème salon international de l'agriculture, et doit présenter à cette occasion sa vision de la PAC à quatre mois de la présidence française de l'Union européenne. (Reportage : FRANCE 24)

Le 45e salon international de l'agriculture de Paris, qui ouvre ses portes samedi, sera le premier inauguré par le président Nicolas Sarkozy, une occasion pour lui de présenter sa vision de la Politique agricole commune (PAC) à quatre mois de la présidence française de l'Union européenne.

"Ce sera l'occasion pour le président, c'est une première, de s'adresser personnellement et directement aux professionnels présents (...) en prononçant une allocution qui portera notamment sur l'ambition française en matière d'agriculture à la veille de la présidence française de l'Union européenne", a déclaré David Martinon, porte-parole de l'Elysée, jeudi lors de son point de presse hebdomadaire.

La "plus grande grande ferme" française --1.030 exposants de 30 pays et 3.000 animaux sur 138.000 m2 au Parc des expositions de la Porte de Versailles-- sera inaugurée samedi par le chef de l'Etat.

Il veut, là aussi, rompre avec Jacques Chirac, avec une visite beaucoup plus courte de seulement deux heures. Après une présentation d'animaux, Nicolas Sarkozy prononcera un discours, alors que ses prédécesseurs s'exprimaient au cours de leurs visites sur les stands au milieu d'une indescriptible cohue.

A cette occasion, il devrait préciser les idées avancées lors de son premier grand discours sur l'agriculture, le 11 septembre dernier au Space, le salon de l'élevage de Rennes.

M. Sarkozy avait alors affirmé vouloir "préparer à l'occasion de la présidence française de l'Union européenne", au second semestre de 2008, "un nouveau cadre politique pour notre agriculture en Europe" basé notamment "sur un principe indiscutable de préférence communautaire".

La Commission européenne doit présenter au mois de mai les propositions de modifications de la PAC --tirées de son "bilan de santé"-- qui doivent être adoptées sous présidence française, sans attendre le terme normal de 2013 fixé par la dernière réforme de 2003.

Le chef de l'Etat devrait également exprimer la position de la France, troisième puissance agricole mondiale, sur les négociations actuelles à l'OMC.

L'ensemble du monde agricole français, qui aura l'occasion de le rappeler à M. Sarkozy à deux semaines des élections municipales, est opposé à une conclusion "déséquilibrée" du cycle de négociations de Doha qui favoriserait les pays en développement qui exigent de fortes baisses des subventions agricoles et des barrières douanières des pays riches.

Jean-Michel Lemétayer, le président de la FNSEA, le principal syndicat agricole, espère que "le président de la République va avoir un exercice de rattrapage", après la déception engendrée chez les céréaliers par la récente interdiction pour cette année de la culture d'OGM.

Le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier, doit intervenir à plusieurs reprises pour défendre les bénéfices de la PAC dans la vie quotidienne des Français, notamment autour d'une table géante de 64 m2 à laquelle le public sera invité à des dégustations, des animations, des jeux et des échanges.

Les 600.000 visiteurs attendus devraient, cette année encore, être attirés notamment par le wagon du "Train de la Terre", qui a fait en 2007 un tour de France pour vanter les "bienfaits de la modernisation de l'agriculture", et "l'Odyssée du Sucre" qui présente, avec des images de synthèse, le parcours du sucre dans les diverses parties du corps.
 

Première publication : 23/02/2008

COMMENTAIRE(S)