Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

L'obésité plus mortelle que le terrorisme

©

Dernière modification : 25/02/2008

Selon des experts de la santé, les maladies chroniques liées à l'hygiène de vie et à l'obésité causeraient plus de dégâts que le terrorisme international.

La surcharge pondérale augmente les risques de développer plusieurs types de cancer, selon les conclusions d'une revue d'études publiée samedi par l'hebdomadaire médical britannique, The Lancet.
  
Ces résultats viennent corroborer une étude publiée en octobre dernier par le World Cancer Research Fund International qui concluait que "le maintien d'un poids optimal tout au long de la vie pourrait être l'un des principaux moyens de se protéger du cancer".
  
Andrew Renehan (université de Manchester, Royaume-Uni) et ses collègues ont passé en revue 141 études -totalisant plus de 282.000 cas-, pour tenter de déterminer les conséquences d'une augmentation de l'indice de masse corporelle (IMC - rapport poids/taille) sur les risques de 20 cancers.
  
On parle de surpoids pour un IMC situé entre 25 et 30, et d'obésité lorsqu'il est supérieur à 30.
  
Les chercheurs ont montré qu'un gain de 5 points de l'IMC (correspondant à une prise de poids d'environ 15 kg pour un homme et 13 kg pour une femme) augmente de 52% le risque de cancer de l'oesophage chez l'homme, de 33% le cancer de la thyroïde, et de 24% le risque des cancers du colon et du rein.
  
Chez la femme, un gain de 5 points de l'IMC augmente de 59% le risque des cancers de l'utérus et de la vésicule biliaire, de 51% le risque de cancer de l'oesophage, de 34% le risque de cancer du rein.
  
Les chercheurs ont également noté des associations moins marquées entre un accroissement de l'IMC et les cancers du rectum et de la peau chez l'homme, les cancers du sein, du pancréas, de la thyroïde et du colon chez la femme, et, pour les deux sexes, les leucémies, myélomes multiples et lymphomes non hodgkiniens.
  
Ils relèvent que, dans la mesure où le tabagisme -considéré comme la cause principale des cancers dans les pays développés- tend à diminuer, l'excès pondéral pourrait devenir, dans le mode de vie de ces pays, le facteur de risque associé au cancer le plus important.

Première publication : 25/02/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)