Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La DCNS a subi des fuites massives de documents

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je rêvais d'un autre monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

Culture

Oscar de la meilleure actrice pour Cotillard

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2012

Marion Cotillard a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans "La Môme". "No Country for Old Men", des frères Cohen, a remporté ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

LOS ANGELES, 25 février (Reuters) - "No Country for Old
Men", des frères Joel et Ethan Coen, a réalisé une razzia lors
de la 80e cérémonie des Oscars, obtenant les statuettes de
meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure adaptation.

Le cinéma français s'est distingué grâce à l'Oscar de la
meilleure actrice, décerné à Marion Cotillard pour son
interprétation d'Edith Piaf dans le film "La Môme", réalisé par
Olivier Dahan. Cette biographie de la chanteuse populaire repart
également avec l'Oscar du meilleur maquillage.

"Je suis sans voix", a déclaré l'actrice, visiblement émue,
une fois sur la scène. "Merci à la vie, merci à l'amour. C'est
vrai qu'il y a des anges dans cette ville."

Avant la cérémonie de dimanche, seule Simone Signoret, en
1960, avait eu le privilège de se voir récompensée par
l'académie des Oscars, pour les "Chemins de Haute-ville".

Pour les Français, la vraie surprise vient de l'Oscar du
meilleur court-métrage qui revient au "Mozart des Pickpockets"
de Philippe Pollet-Villard.

Le camp tricolore repart en revanche sans la récompense du
meilleur film d'animation, pour lequel "Persepolis", réalisé par
Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi, était nominé. Le jury lui
a préféré "Ratatouille" signé par les studios Disney.

 

UN FILM AUTRICHIEN MEILLEUR FILM ETRANGER

Le Britannique Daniel Day-Lewis a quant à lui été honoré de
l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans "There will be
blood" de Paul Thomas Anderson.

La statuette du meilleur réalisateur a été décernée aux
frères Coen pour "No Country for Old Men", qui a également
permis à l'Espagnol Javier Bardem d'être récompensé de l'Oscar
du meilleur second rôle masculin.

L'acteur en a profité pour remercier sa famille en espagnol,
en s'excusant auprès de son public non hispanophone. "C'est pour
l'Espagne et c'est pour vous tous", a-t-il dit.

Le film des frères Coen est l'adaptation d'un livre de
Cormac McCarthy qui, sur fond de trafic de drogue dans le sud du
Texas, dépeint sombrement la décadence morale de la société.

En recevant son prix, Joel Coen a évoqué ses débuts
cinématographiques avec son frère, rappelant que dès leur prime
jeunesse, en 1960, ils étaient allés à l'aéroport de Minneapolis
caméra sous le bras pour réaliser "Shuttle Diplomacy: Henry
Kissinger, Man on the Go."

"Honnêtement, ce que nous faisons à présent n'est pas très
différent de ce que nous faisions à l'époque", a-t-il plaisanté.

L'Oscar du meilleur second rôle féminin est revenu à Tilda
Swinton pour son rôle dans le thriller "Michael Clayton",
réalisé par Tony Gilroy.

Le meilleur film étranger est autrichien: il s'agit des
"Faussaires", réalisé par Stefan Ruzowitsky. Quant au meilleur
scénario original, il s'agit de "Juno", écrit par Diablo Cody.
 

Première publication : 25/02/2008

COMMENTAIRE(S)