Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "sains et saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

La révolte eBay

Dernière modification : 25/02/2008

Plusieurs vendeurs du site d'enchères eBay ont lancé un appel au boycott pour protester contre les nouvelles mesures mises en place par le nouveau président du groupe, John Donahoe. Et ils ont choisi le Net comme terrain de manifestation.

Depuis plusieurs semaines, des membres d’eBay ont lancé un appel à "un boycott mondial" du site jusqu’au 25 février. Ils protestent contre l’annonce faite fin janvier aux Etats-Unis par le nouveau président du groupe, John Donahoe, évoquant de nouvelles réglementations. Les utilisateurs du site d'enchères en ligne ont choisi le Net comme terrain de manifestations, et plus particulièrement YouTube et Dailymotion. Leur slogan : "Rejoignez la Révolution eBay !"
 

"Ne mettez aucun objet en ligne. Ne vendez rien. N'achetez rien. Arrêtez tout", lance une vidéo diffusée sur YouTube, propriété de Google. Depuis, des dizaines d’autres ont vu le jour déclinant leurs revendications, avec plus ou moins d’ironie. A l'origine de ce mouvement mondial, une jeune Américaine, Valerie Lennart, qui vit dans l'Etat de Californie, là même où se trouve le siège social du géant américain.
 

"Comme beaucoup d'autres membres d’eBay, j'ai fait part de mes critiques sur le forum concernant leurs nouvelles réglementations. C'est alors que le site m'a gentiment exclue", raconte la jeune femme à FRANCE 24. Valerie Lennart a quitté son emploi quelques semaines avant l’annonce de John Donahoe, qui succèdera à Meg Whitman fin mars, pour devenir vendeuse professionnelle et à plein temps sur le site. "J'ai donc lancé cette vidéo comme "un cri de ralliement" pour les centaines de milliers de personnes opposées à ces changements", poursuit-elle.
 

  "Un bruit de fond"


Parmi ces mesures contestées, la suppression des évaluations des vendeurs à partir du mois de mai. Ces appréciations faites entre acheteur et vendeur à la suite de chaque transaction ont l’avantage de servir de gages de confiance et d’éviter ainsi toute arnaque. Mais il existe certaines dérives. "Les acheteurs déçus se sentaient souvent pris en otage par des vendeurs qui attendaient d'obtenir leur évaluation avant de laisser la leur. D'après nos analyses, l'évaluation négative de représailles était 8 fois plus fréquente de la part des vendeurs. Les nouvelles règles vont rétablir un équilibre",  a expliqué  eBay France lors d'un forum de discussion réalisé au début de la semaine avec ses membres pour les éclairer sur ces nouvelles mesures. "Nous souhaitons réinstaurer un climat de confiance. L’acheteur ne pourra plus faire ce qu’il voudra".
 

Autre point qui suscite la colère des Internautes : le paiement PayPal que le vendeur ayant moins de 50 évaluations doit proposer lors de ses transactions. Cette option consiste à effectuer le paiement sécurisé en ligne. "Cette mesure vise à renforcer la confiance des acheteurs, en leur laissant la possibilité d'être protégés". Cette protection a un coût :  4% du prix de l'achat. Une action qui devrait largement bénéficier à eBay, propriétaire de PayPal.

eBay a aussi annoncé la hausse de la taxe prélevée sur le montant de la vente, qui passe de 5,25% à 8,75% selon le prix de l'objet. "On a vraiment l’impression qu’eBay se croit invincible et ne doit rien à personne", constate Valerie Lennart. "Nous changerons de site si nous ne sommes pas mieux considérés". Selon les derniers chiffres, le site de vente en ligne a gagné 28 millions d’utilisateurs sur le dernier trimestre pour atteindre 276 millions de membres à la fin de l’année 2007.
 

La vidéo de Valerie Lennart, regardée par plus de 100 000 Internautes en quelques jours, fait grand bruit sur le Web. Les grévistes répondent ainsi à la déclaration du nouveau président qui avait comparé, lors de son annonce fin janvier, les utilisateurs de son site à "un bruit de fond". La vendeuse américaine est inondée de mails, jusqu’à 500 par jours. "Je pense pouvoir dire que notre boycott est déjà un succès", estime-t-elle. "Il est impossible pour l'instant de mesurer l’impact de cette grève sur la firme américaine", commente-t-on chez eBay France.
 

Valérie Lennart reprend cette semaine sa vente en ligne d'objets et d'accessoires pour poupées. "Mais de façon moins fréquente", précise-t-elle. "Je vais progressivement retirer mes objets du site pour les mettre en ligne sur les sites concurrents".

Première publication : 25/02/2008

COMMENTAIRE(S)