Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Le site YouTube dans le collimateur du Pakistan

Dernière modification : 25/02/2008

Le Pakistan essaye de bloquer l'accès au site d'échange de vidéos YouTube, en raison de la "teneur blasphématoire" de certains contenus hébergés sur le site.

Le Pakistan a bloqué l'accès à Youtube et ordonné à tous les fournisseurs de services internet de faire de même en raison de la "teneur blasphématoire" et portant atteinte à l'islam des vidéos diffusées sur le site, ont indiqué dimanche les autorités.

Un comité interministériel a décidé de bloquer l'accès au site d'échange de vidéos YouTube, et ce "jusqu'à nouvel ordre", car il contient des "documents et vidéos blasphématoires", a déclaré à l'AFP un responsable gouvernemental.

D'autres officiels ont avancé que le site avait été interdit d'accès car il publiait des caricatures controversées du prophète Mohamed reproduites à nouveau par des journaux danois début février.

L'un des principaux fournisseurs de services, Micronet, a indiqué dans un courriel à ses abonnés que l'Autorité des télécommunications du Pakistan avait donné l'ordre à tous les fournisseurs de bloquer l'accès à YouTube "en raison de la teneur blasphématoire des vidéos et contenus" du site.

"Entre temps des utilisateurs d'internet peuvent écrire à YouTube.com pour retirer les vidéos choquantes ce qui permettrait aux autorités d'ordonner un déblocage du site", lit-on dans ce courrier électronique.

Dix-sept journaux danois, dont les trois plus grands quotidiens nationaux, ont publié le 13 février, au nom de la liberté d'expression, une caricature du prophète Mahomet réalisée par un auteur qui était la cible d'un projet d'attentat déjoué mardi par la police.

Au Pakistan, des centaines de jeunes ont défilé dans tout le pays, brûlant une effigie du Premier ministre du Danemark en signe de colère et exigeant que le gouvernement pakistanais rompe ses relations diplomatiques avec ce pays scandinave et boycotte ses produits.

En février 2006, de violentes manifestations contre ces caricatures avaient fait cinq morts.
 

Première publication : 25/02/2008

COMMENTAIRE(S)