Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

Les FARC envisageraient de libérer quatre otages

Dernière modification : 26/02/2008

Le ministre vénézuélien de l'Intérieur, Ramon Rodriguez, a annoncé que les rebelles des FARC envisageaient de libérer mercredi quatre de leurs otages. Explications de R. Langlois.

CARACAS, 26 février (Reuters) - Le ministre vénézuélien de
l'Intérieur, Ramon Rodriguez, a annoncé lundi que les rebelles
colombiens des Farc envisageaient de libérer mercredi quatre de
leurs otages sous l'égide de Caracas.
 

Les insurgés de la plus vieille guérilla marxiste d'Amérique
latine ont demandé au gouvernement du président Hugo Chavez,
dont il est proche, de venir chercher les quatre otages - des
élus colombiens prisonniers depuis au moins cinq ans dans la
jungle.
 

"Nous sommes prêts à partir dès mercredi matin", a-t-il dit
lors d'une conférence de presse.
 

Le ministre colombien des Affaires étrangères n'a pas réagi,
mais le général Freddy Padilla, commandant en chef de l'armée
colombienne, a indiqué que des hélicoptères vénézuéliens
seraient autorisés à entrer dans l'espace aérien.
 

"Nous allons leur faciliter la tâche, il n'y a aucune
opération dans la zone, les hélicoptères pourront donc parvenir
sur place de la même manière que lors de la dernière opération
de sauvetage menée par les Vénézuéliens", a-t-il déclaré.
 

Les quatre otages que les Forces armées révolutionaires de
Colombie ont promis de libérer ont été réunis au même endroit, a
précisé le ministre vénézuélien de l'Intérieur, qui a toutefois
accusé la Colombie de mettre ces otages en danger en menant des
opérations militaires dans la région, non précisée, où ils se
trouvent.
 

Un rapport des renseignements datant de 24 heures indique
que les Farc sont sur le point de remettre les otages au
président vénézuélien Hugo Chavez ou à l'un de ses
représentants.
 

Les Farc avaient indiqué le mois dernier être prêtes à
libérer les anciens députés Gloria Polanco de Losada, Luis
Eladio Perez et Orlando Beltran, tous détenus depuis six ans.
 

Les rebelles ont ensuite ajouté à cette liste le nom de
Jorge Gechem, un autre ex-député, qui souffre d'un ulcère et
d'une maladie du coeur.
 

Les Farc détiennent plus de 3.000 otages, dont la
franco-colombienne Ingrid Betancourt, détenue depuis février
2002, et quatre Américains.
 

En janvier, deux Colombiennes - la directrice de campagne de
Betancourt, Clara Rojas, et l'ancienne sénatrice Consuelo
Gonzales - avaient été libérées.
 

L'affaire des otages des Farc est à l'origine d'une forte
tension dans les relations entre Bogota et Caracas.

Première publication : 26/02/2008

COMMENTAIRE(S)