Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

YouTube est de nouveau accessible au Pakistan

Dernière modification : 26/02/2008

Islamabad a levé le blocage de l'accès Internet à Youtube, après s'être assuré que le site d'échanges de vidéos avait bien retiré les caricatures danoises visant Mahomet.

Le Pakistan a levé mardi le blocage de l'accès à YouTube après que ce site internet d'échanges de vidéos eut retiré les caricatures danoises de Mahomet jugées "blasphématoires" à l'égard de l'islam, a annoncé Islamabad.
  
La République islamique du Pakistan avait imposé dimanche aux fournisseurs d'internet au Pakistan de bloquer l'accès à YouTube jusqu'à ce que cette société américaine retire de son site les images controversées.
  
"Nous avons donné instruction à tous les fournisseurs d'internet de débloquer l'accès à YouTube parce que le contenu incriminé en a été retiré", a annoncé à l'AFP Khurram Mehran, porte-parole de l'Autorité Pakistanaise des Télécommunications (PTA), organe du gouvernement.
  
La société YouTube n'était pas joignable aux Etats-Unis pour confirmer cette information.
  
Un comité interministériel pakistanais avait décidé dimanche de bloquer l'accès à YouTube "jusqu'à nouvel ordre", car il contenait des "documents et vidéos blasphématoires", selon Islamabad qui évoquait les caricatures danoises du prophète de l'islam.
  
Dix-sept journaux danois, dont les trois plus grands quotidiens nationaux, ont publié à nouveau le 13 février l'une des caricatures de Mahomet qui avaient provoqué un tollé dans le monde musulman en 2005.
  
L'auteur danois de la caricature était la cible d'un projet d'attentat, déjoué il y a une semaine par la police.
  
Lundi, YouTube avait assuré que le blocage au Pakistan avait perturbé deux heures durant dimanche l'accès à son site dans le reste du monde.
  
Si cela est vrai, "c'est involontaire et a dû survenir quand une société internationale, qui fournit de l'internet au Pakistan, a essayé de bloquer" l'accès à YouTube dans ce pays, pour se conformer à l'injonction des autorités, a expliqué à l'AFP un haut responsable de la PTA.
  
Au Pakistan, des centaines de jeunes ont défilé la semaine dernière, brûlant des symboles du Danemark et exigeant que le gouvernement pakistanais rompe ses relations diplomatiques avec ce pays et boycotte ses produits.
  
En février 2006, de violentes manifestations contre ces caricatures avaient fait cinq morts.

Première publication : 26/02/2008

COMMENTAIRE(S)