Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

YouTube est de nouveau accessible au Pakistan

Dernière modification : 26/02/2008

Islamabad a levé le blocage de l'accès Internet à Youtube, après s'être assuré que le site d'échanges de vidéos avait bien retiré les caricatures danoises visant Mahomet.

Le Pakistan a levé mardi le blocage de l'accès à YouTube après que ce site internet d'échanges de vidéos eut retiré les caricatures danoises de Mahomet jugées "blasphématoires" à l'égard de l'islam, a annoncé Islamabad.
  
La République islamique du Pakistan avait imposé dimanche aux fournisseurs d'internet au Pakistan de bloquer l'accès à YouTube jusqu'à ce que cette société américaine retire de son site les images controversées.
  
"Nous avons donné instruction à tous les fournisseurs d'internet de débloquer l'accès à YouTube parce que le contenu incriminé en a été retiré", a annoncé à l'AFP Khurram Mehran, porte-parole de l'Autorité Pakistanaise des Télécommunications (PTA), organe du gouvernement.
  
La société YouTube n'était pas joignable aux Etats-Unis pour confirmer cette information.
  
Un comité interministériel pakistanais avait décidé dimanche de bloquer l'accès à YouTube "jusqu'à nouvel ordre", car il contenait des "documents et vidéos blasphématoires", selon Islamabad qui évoquait les caricatures danoises du prophète de l'islam.
  
Dix-sept journaux danois, dont les trois plus grands quotidiens nationaux, ont publié à nouveau le 13 février l'une des caricatures de Mahomet qui avaient provoqué un tollé dans le monde musulman en 2005.
  
L'auteur danois de la caricature était la cible d'un projet d'attentat, déjoué il y a une semaine par la police.
  
Lundi, YouTube avait assuré que le blocage au Pakistan avait perturbé deux heures durant dimanche l'accès à son site dans le reste du monde.
  
Si cela est vrai, "c'est involontaire et a dû survenir quand une société internationale, qui fournit de l'internet au Pakistan, a essayé de bloquer" l'accès à YouTube dans ce pays, pour se conformer à l'injonction des autorités, a expliqué à l'AFP un haut responsable de la PTA.
  
Au Pakistan, des centaines de jeunes ont défilé la semaine dernière, brûlant des symboles du Danemark et exigeant que le gouvernement pakistanais rompe ses relations diplomatiques avec ce pays et boycotte ses produits.
  
En février 2006, de violentes manifestations contre ces caricatures avaient fait cinq morts.

Première publication : 26/02/2008

COMMENTAIRE(S)