Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Accord entre gouvernement et opposition au Kenya

Dernière modification : 29/02/2008

L"accord de coalition" prévoit notamment la création du poste de Premier ministre. Gordon Brown a aussitôt annoncé que son pays accepterait d'accueillir une conférence des donateurs. (Récit V. Heurtel)

Après deux mois d’âpres négociations, le président kényan Mwai Kibaki et l’opposant Raila Odinga ont signé à Nairobi un accord organisant un partage du pouvoir. Le texte prévoit la création d'un poste de Premier ministre qui échouera au chef du groupe parlementaire le plus important à l'Assemblée nationale - en l’occurrence, le Mouvement démocratique orange (ODM) d'Odinga. Les portefeuilles du gouvernement seront répartis entre les deux camps rivaux en proportion de leur représentation parlementaire.

Une pression intérieure et internationale intense, orchestrée par l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, s'exerçait sur les deux rivaux pour qu'ils aboutissent à un compromis mettant fin à la crise. "Le compromis était indispensable pour la survie de ce pays", a déclaré après la signature de l'accord le diplomate ghanéen, en félicitant les protagonistes de l’accord.

"L’élection du 27 décembre, entachée de nombreuses irrégularités - notamment un taux de participation de 115 % -, a été peu crédible. Cela a engendré une crise d’une rare violence pour le Kenya, et rouvert de vieilles plaies que l’on croyait refermées", estime Christophe Robeet, spécialiste de politique internationale à FRANCE 24.

Plus de 1 500 personnes ont été tuées selon des sources policières, et la Croix-Rouge évalue à 300 000 le nombre de Kényans qui ont pris la route pour fuir les violences qui prenaient un caractère ethnique. "Il faudra que les deux responsables politiques Kibaki et Odinga travaillent sur la réconciliation entre les différentes ethnies du pays. Ce travail sera lent", estime Robeet.

Les plaies ouvertes par les violences de ces deux derniers mois ne semblent pas encore refermées. Hier soir, des violences interethniques ont repris dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'ouest après une dizaine de jours de relative accalmie. Un des hauts responsables du Mouvement démocratique orange, William Ruto, a accusé la police de "tentative systématique de persécuter et d'intimider des partisans de l'ODM dans la Vallée du Rift" et "d'arrestations arbitraires de citoyens innocents".

A la suite de cet accord, le Premier ministre britannique Gordon Brown a annoncé sa volonté d’organiser une conférence de donateurs pour la reconstruction du pays. Cette conférence, a-t-il annoncé, permettra au pays de donner toutes ses chances à l’accord de partage du gouvernement, de restaurer le tourisme et redynamiser l’économie.
 

Première publication : 28/02/2008

COMMENTAIRE(S)