Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : convoqué par les juges, Fillon ira "jusqu'au bout"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Trainspotting 2" : moins camés, toujours aussi paumés !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump optimiste? Ne vous faites pas avoir !"

En savoir plus

FOCUS

Japon : "Nippon Kaigi", le lobby révisionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mineurs et terroristes, bourreaux et victimes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : Rabat se retire de la zone contestée de Guerguerat

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benjamin Griveaux : "Notre objectif est de passer en tête face au FN"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benjamin Griveaux : "Le soutien de Bayrou prouve que Macron n'est pas un homme seul"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matmatah, le groupe breton a le vent en poupe

En savoir plus

Attentat au cours des funérailles d'un policier

Dernière modification : 01/03/2008

Un attentat suicide a fait au moins 38 morts au Pakistan. Il a été perpétré lors des obsèques d'un policier tué quelques heures plus tôt par l'explosion d'une bombe dans le Nord-Ouest du pays.

ISLAMABAD, 29 février (Reuters) - Un attentat suicide a fait
au moins 38 morts et une cinquantaine de blessés vendredi lors
des obsèques d'un policier tué quelques heures plus tôt avec
deux de ses collègues par l'explosion d'une bombe dans le
nord-ouest du pays, ont déclaré à Reuters des responsables des
services de renseignement.
 

Le principal hôpital de la région de Swat, à Saïdu Sharif, a
receptionné 34 corps, a déclaré le médecin chef, Mohammad Khan.
Mais les responsables des services de renseignement ont affirmé
que le bilan atteignait 38 morts. Khan a indiqué que l'on
dénombrait en outre une cinquantaine de blessés.
 

Un demi millier de personnes assistaient aux funérailles.
 

 L'attentat a eu lieu dans la région montagneuse de Swat,
limitrophe de la zone tribale insoumise du Nord-Waziristan, où
l'armée pakistanaise affronte depuis des mois une insurrection
islamiste.

Première publication : 29/02/2008

COMMENTAIRE(S)