Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

L'offensive de l'armée turque est terminée

Dernière modification : 01/03/2008

L'armée turque a annoncé la fin de son offensive, engagée le 21 février dernier, contre les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak. (Récit : N. Germain)

ANKARA-BAGDAD - Des soldats turcs ont
quitté le nord de l'Irak et regagné leurs bases en Turquie après
avoir mené à bien leur mission contre les séparatistes du PKK, a
déclaré vendredi un officier supérieur turc en démentant la fin
de l'offensive terrestre transfrontalière lancée le 21 février
par Ankara.
 

"Il y a encore des soldats turcs en territoire irakien et
pour le moment, il n'y a pas de retrait général", a déclaré ce
haut responsable militaire.
 

Un représentant des autorités américaines en Irak a
également estimé qu'il était prématuré d'évoquer la fin de
l'opération d'envergure déclenchée par Ankara, comme l'a annoncé
la chaîne de télévision turque NTV, sans citer de sources.
 

"Nous voyons une quantité limitée de troupes entrées en Irak
revenir en Turquie. Il est prématuré de parler de retrait",
a-t-il dit dans un courriel adressé à Reuters.
 

Un porte-parole des peshmergas, les forces de sécurité du
Kurdistan irakien, a déclaré, en s'appuyant sur les témoignages
de gardes-frontières, qu'il n'y avait pas eu d'attaques des
forces turques pendant la nuit et que des troupes rentraient en
Turquie.
 

L'armée turque a envoyé plusieurs milliers de soldats dans
le nord de l'Irak pour y traquer les séparatistes kurdes de
Turquie, qui disposent de camps retranchés dans les montagnes de
la région.
 

Elle affirme avoir tué 237 rebelles depuis le début de son
offensive, et essuyé la perte de 24 soldats. Le PKK déclare
avoir tué plus de 100 militaires turcs et ne fournit pas de
chiffre sur ses propres pertes.

Première publication : 29/02/2008

COMMENTAIRE(S)