Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Des milliers d'Haïtiens réclament le retour d'Aristide

Dernière modification : 01/03/2008

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Port-au-Prince pour réclamer au président René Préval le retour en Haïti de l'ex-président Jean Bertrand Aristide, en exil en Afrique du Sud depuis quatre ans.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté vendredi sans incident à Port-au-Prince pour réclamer le retour en Haïti de l'ex-président Jean Bertrand Aristide quatre ans après son départ, a constaté l'AFP sur place.
   
Les manifestants venus des quartiers pauvres de la capitale haïtienne, ont défilé sous la surveillance de la police. Ils brandissaient des pancartes réclamant le retour de M. Aristide, exilé en Afrique du Sud.
   
"Nous demandons au président René Préval de ne pas oublier son engagement de favoriser le retour de Jean Bertrand Aristide", ont rappelé des manifestants devant le Palais présidentiel haïtien.
   
"Nous avons voté M. Préval en 2006 pour obtenir le retour de notre idole", a déclaré un manifestant portant un T-shirt à l'éffigie d'Aristide et montrant une photo géante de l'ancien président, renversé par une insurrection armée le 29 février 2004.
   
Auparavant, les manifestants s'étaient arrêtés devant les locaux de l'ambassade des Etats-Unis pour dénoncer le rôle qu'aurait joué ce pays dans la chute de M. Aristide.
   
Après l'élection de M. Préval en février 2006, Jean Bertrand Aristide avait manifesté la volonté de rentrer en Haïti pour s'occuper d'éducation.
  

Première publication : 01/03/2008

COMMENTAIRE(S)