Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un haut responsable en fuite dénonce un "coup d'État"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'amour fait songer, vivre et croire"

En savoir plus

FOCUS

Finlande : les populistes au gouvernement?

En savoir plus

Un pas de plus vers le Code mondial antidopage

Dernière modification : 01/03/2008

Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football (FIFA), et John Fahey, président de l'Agence mondiale antidopage, coopèrent pour un Code mondial antidopage dans le football.

ZURICH - Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football (Fifa), et John Fahey, son homologue de l'Agence mondiale antidopage (AMA), ont signé vendredi à Zurich une déclaration d'intention visant à "renforcer leur coopération", indique un communiqué de la Fifa.
  
Ce document réaffirme d'un côté "le soutien inconditionnel de la Fifa à la lutte contre le dopage" et de l'autre le respect de l'AMA envers "la spécificité des sports d'équipes", notamment en ce qui concerne l'obligation constante de localisation faite aux sportifs de haut niveau afin de faciliter les contrôles inopinés.
  
Une procédure de consultation AMA/sports d'équipes est actuellement en cours et doit aboutir, a priori en mai prochain, à l'établissement des règles en matière de localisation.
  
La déclaration d'intention Fifa/AMA signée vendredi est un document transitoire avant la mise en conformité des règlements Fifa avec le Code mondial antidopage révisé, adopté à Madrid en novembre 2007. Ce nouveau Code entrera en vigueur au 1er janvier 2009 et la Fifa, comme les autres fédérations internationales, a jusqu'à cette date pour s'y conformer.
  
Vendredi, la Fifa a encore réaffirmé sa satisfaction envers la philosophie générale du Code mondial révisé qui introduit une plus grande flexibilité des sanctions dans la loi antidopage par rapport au premier Code, en vigueur depuis 2004. Une souplesse qui était l'une des principales revendications du monde du football.
  
Après, de son propre aveu, avoir longtemps sous-estimé l'importance des phénomènes de dopage dans son sport, Sepp Blatter s'est engagé dans la lutte antidopage en 2007, devenant notamment membre du conseil de fondation de l'AMA en mai dernier.
  

Première publication : 01/03/2008

COMMENTAIRE(S)