Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

La Colombie "ne cèdera pas aux provocations" du Venezuela

Dernière modification : 05/03/2008

Face aux dix bataillons vénézuéliens massés à la frontière, le vice-président Francisco Santos a déclaré que la Colombie "ne cèderait pas à la provocation".

Le vice-président colombien Francisco Santos a déclaré mercredi à Bruxelles que son pays ne "cèderait pas aux provocations" et n'enverrait pas de troupes à sa frontière pour riposter à la décision du Venezuela d'y expédier 10 bataillons.
   
"L'important maintenant est de ne pas céder aux provocations. Nous n'allons envoyer aucune sorte de forces publiques à la frontière en plus de celles qui y sont déjà", a indiqué M. Santos à l'issue d'une réunion avec le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana.
   
Pour protester contre le raid colombien de samedi contre la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) en territoire équatorien, le président vénézuélien Hugo Chavez a fermé l'ambassade du Venezuela à Bogota, expulsé l'ambassadeur de Colombie à Caracas et ordonné l'envoi de dix bataillons de l'armée, soit quelque 6.000 hommes, vers la frontière avec la Colombie.
   
Au cours de ce raid, le numéro deux des Farc, Raul Reyes, avait été abattu avec une vingtaine de guérilleros, alors qu'il préparait, selon Caracas et Quito, la libération d'otages, dont la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt.
   
M. Santos a accusé les Farc et M. Chavez d'être "des alliés pour un projet continental, un projet idéologique, militaire et politique consistant à imposer par la violence leur vision du monde" à l'Amérique latine.
   

Première publication : 05/03/2008

COMMENTAIRE(S)