Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

La Colombie "ne cèdera pas aux provocations" du Venezuela

©

Dernière modification : 05/03/2008

Face aux dix bataillons vénézuéliens massés à la frontière, le vice-président Francisco Santos a déclaré que la Colombie "ne cèderait pas à la provocation".

Le vice-président colombien Francisco Santos a déclaré mercredi à Bruxelles que son pays ne "cèderait pas aux provocations" et n'enverrait pas de troupes à sa frontière pour riposter à la décision du Venezuela d'y expédier 10 bataillons.
   
"L'important maintenant est de ne pas céder aux provocations. Nous n'allons envoyer aucune sorte de forces publiques à la frontière en plus de celles qui y sont déjà", a indiqué M. Santos à l'issue d'une réunion avec le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana.
   
Pour protester contre le raid colombien de samedi contre la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) en territoire équatorien, le président vénézuélien Hugo Chavez a fermé l'ambassade du Venezuela à Bogota, expulsé l'ambassadeur de Colombie à Caracas et ordonné l'envoi de dix bataillons de l'armée, soit quelque 6.000 hommes, vers la frontière avec la Colombie.
   
Au cours de ce raid, le numéro deux des Farc, Raul Reyes, avait été abattu avec une vingtaine de guérilleros, alors qu'il préparait, selon Caracas et Quito, la libération d'otages, dont la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt.
   
M. Santos a accusé les Farc et M. Chavez d'être "des alliés pour un projet continental, un projet idéologique, militaire et politique consistant à imposer par la violence leur vision du monde" à l'Amérique latine.
   

Première publication : 05/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)