Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

La Colombie "ne cèdera pas aux provocations" du Venezuela

Dernière modification : 05/03/2008

Face aux dix bataillons vénézuéliens massés à la frontière, le vice-président Francisco Santos a déclaré que la Colombie "ne cèderait pas à la provocation".

Le vice-président colombien Francisco Santos a déclaré mercredi à Bruxelles que son pays ne "cèderait pas aux provocations" et n'enverrait pas de troupes à sa frontière pour riposter à la décision du Venezuela d'y expédier 10 bataillons.
   
"L'important maintenant est de ne pas céder aux provocations. Nous n'allons envoyer aucune sorte de forces publiques à la frontière en plus de celles qui y sont déjà", a indiqué M. Santos à l'issue d'une réunion avec le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana.
   
Pour protester contre le raid colombien de samedi contre la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) en territoire équatorien, le président vénézuélien Hugo Chavez a fermé l'ambassade du Venezuela à Bogota, expulsé l'ambassadeur de Colombie à Caracas et ordonné l'envoi de dix bataillons de l'armée, soit quelque 6.000 hommes, vers la frontière avec la Colombie.
   
Au cours de ce raid, le numéro deux des Farc, Raul Reyes, avait été abattu avec une vingtaine de guérilleros, alors qu'il préparait, selon Caracas et Quito, la libération d'otages, dont la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt.
   
M. Santos a accusé les Farc et M. Chavez d'être "des alliés pour un projet continental, un projet idéologique, militaire et politique consistant à imposer par la violence leur vision du monde" à l'Amérique latine.
   

Première publication : 05/03/2008

COMMENTAIRE(S)