Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Impasse politique en RD Congo : Léonard She Okitundu est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Made for sharing" : avis partagés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Corée du Nord : que recherche Kim Jong-Un ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Donald Trump : un mois à la Maison Blanche et une série de mesures

En savoir plus

Disney se convertit au "made in Japan"

Dernière modification : 06/03/2008

Walt Disney va produire des dessins animés "made in Japan" en association avec des studios japonais et destinés à la télévision locale. Une décision rare pour un groupe habitué aux sorties mondiales.

Walt Disney va produire des dessins animés "made in Japan" en association avec des studios japonais et destinés à la télévision locale, une initiative rare pour un groupe enclin d'habitude à exporter ses productions américaines.
   
"Nous voulons offrir des produits correspondant aux attentes du marché local", a expliqué à l'AFP Mariko Hisamitsu, une responsable du secteur télévision de Walt Disney Co. Japan, la filiale japonaise du groupe de médias et loisirs américain.
   
Walt Disney va pour cela s'appuyer sur les créateurs d'animation japonais, dont le savoir-faire en la matière est de notoriété mondiale.
   
Pour sa première production "made in Japan", la firme américaine va s'associer au studio Toei Animation, pour une série animée sur les aventures de deux robots.
   
Intitulée "Fireball", cette série pour enfants sera diffusé dès le mois d'avril sur une chaîne câblée, a précisé Mme Hisamitsu.
   
Le second projet dévoilé par Disney est d'adapter à la sauce japonaise "Lilo et Stitch", une série américaine mettant en scène une petite fille et un extra-terrestre.
   
L'intrigue d'origine a lieu sur l'île de Hawaï et sa version japonaise se passera à Okinawa, une île des confins méridionaux de l'archipel perçue comme "exotique" par les Japonais.
   
Disney va s'associer au studio japonais Madhouse pour ce projet, a précisé la responsable de sa filiale nippone.
   
"Notre cible principale est le Japon mais nous n'excluons pas la possibilité" d'exporter ces dessins animés made in Japan dans d'autres pays asiatiques, a précisé la responsable de Disney.
   
Elle a assuré que la production ne serait pas sous-traitée à d'autres pays asiatiques à moindre frais.
   
Parmi ses activités récentes, Disney Japon vient de lancer une offre de télécommunications et services mobiles sous sa marque, en collaboration avec le troisième opérateur japonais, Softbank.

Première publication : 06/03/2008

COMMENTAIRE(S)