Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

Disney se convertit au "made in Japan"

©

Dernière modification : 06/03/2008

Walt Disney va produire des dessins animés "made in Japan" en association avec des studios japonais et destinés à la télévision locale. Une décision rare pour un groupe habitué aux sorties mondiales.

Walt Disney va produire des dessins animés "made in Japan" en association avec des studios japonais et destinés à la télévision locale, une initiative rare pour un groupe enclin d'habitude à exporter ses productions américaines.
   
"Nous voulons offrir des produits correspondant aux attentes du marché local", a expliqué à l'AFP Mariko Hisamitsu, une responsable du secteur télévision de Walt Disney Co. Japan, la filiale japonaise du groupe de médias et loisirs américain.
   
Walt Disney va pour cela s'appuyer sur les créateurs d'animation japonais, dont le savoir-faire en la matière est de notoriété mondiale.
   
Pour sa première production "made in Japan", la firme américaine va s'associer au studio Toei Animation, pour une série animée sur les aventures de deux robots.
   
Intitulée "Fireball", cette série pour enfants sera diffusé dès le mois d'avril sur une chaîne câblée, a précisé Mme Hisamitsu.
   
Le second projet dévoilé par Disney est d'adapter à la sauce japonaise "Lilo et Stitch", une série américaine mettant en scène une petite fille et un extra-terrestre.
   
L'intrigue d'origine a lieu sur l'île de Hawaï et sa version japonaise se passera à Okinawa, une île des confins méridionaux de l'archipel perçue comme "exotique" par les Japonais.
   
Disney va s'associer au studio japonais Madhouse pour ce projet, a précisé la responsable de sa filiale nippone.
   
"Notre cible principale est le Japon mais nous n'excluons pas la possibilité" d'exporter ces dessins animés made in Japan dans d'autres pays asiatiques, a précisé la responsable de Disney.
   
Elle a assuré que la production ne serait pas sous-traitée à d'autres pays asiatiques à moindre frais.
   
Parmi ses activités récentes, Disney Japon vient de lancer une offre de télécommunications et services mobiles sous sa marque, en collaboration avec le troisième opérateur japonais, Softbank.

Première publication : 06/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)