Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Christie's vend un tricératops aux enchères

Dernière modification : 07/03/2008

Un squelette monté d'un dinosaure herbivore d'Amérique du Nord, le tricératops, est présenté au public chez Christie's, à Paris, en attendant sa vente aux enchères, le 16 avril prochain, avec une mise à prix de 500 000 euros.

Un squelette monté d'un dinosaure herbivore d'Amérique du Nord, le tricératops, est présenté au public chez Christie's, à Paris, en attendant sa vente aux enchères, le 16 avril prochain, avec une mise à prix de 500 000 euros.

 

Ce "Triceratops horridus" ("reptile horrible à trois cornes"), portant une collerette osseuse caractéristique, est âgé entre 65 et 67 millions d'années. Plus de 70% de ses os sont authentiques, les pièce manquantes ont été fabriquées en résine et rajoutée à l'animal de 7,5 mètres de long. Rien que son crâne pèse 200 kg environ pour une masse totale du squelette proche de deux tonnes.


Le squelette trouvé par le propriétaire d'un ranch dans le Dakota du Nord a été acheté sur place, en 2004, par un "Européen de l'Ouest", indique-t-on chez Christie's, sans préciser l'identité de l'acquéreur.


"Si des fragments de tricératops font l'objet de collection de nombreux musées, ce spécimen est seulement le quatrième aussi complet découvert à ce jour", souligne l'expert de la vente, Eric Mickeler, interrogé par l'AFP.


Son nouveau propriétaire peut être une personne privée qui le gardera, mais, généralement, fait remarquer M. Mickeler, ce genre d'initiative est prise dans le cadre d'un mécénat, grâce auquel le précieux fossile se retrouve dans un musée.


Ce fut le cas du précédent dinosaure, un Tyrannosaurus rex, mis aux enchères il y a 11 ans par la maison Sotheby's à New York et acquis, pour 8 millions de dollars, par le Musée de Chicago, soutenu par des partenaires industriels.


En tout, quelque 150 pièces - dont un crâne de tigre à dents de sabre, un crâne d'edmontosaure (dinosaure à bec de canard), un oeuf de titanosaure minéralisé en agate et une dent de plésiosaure (reptile marin) - seront mises en vente. Cette opération fait suite à une première vente de fossiles organisée il y a un an pour 1,13 million d'euros et portant notamment sur un mammouth et un rhinocéros laineux.


Les spécialistes sont réservés quant à ces ventes. Tout en admettant que de nombreux fossiles mis aux enchères ne feraient plus progresser la science, ils soulignent que des pièces importantes peuvent toujours faire partie des lots.

Première publication : 07/03/2008

COMMENTAIRE(S)