Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Un ex-élu basque abattu à deux jours des législatives

©

Dernière modification : 08/03/2008

La fusillade a eu lieu à Mondragon, au Pays Basque espagnol. Luis Rodriguez Zapatero appelle les Espagnols à ne pas se laisser intimider. (Reportage : A. Percept et C. Perrouault)

Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a déclaré vendredi que l'Espagne ne laisserait pas l'ETA "interférer" dans la "volonté pacifique" des Espagnols appelés à voter dimanche aux législatives, après l'assassinat d'un ex-élu socialiste au Pays basque.
  
"Les terroristes ont voulu interférer dans la manifestation de la volonté pacifique des citoyens convoqués aux urnes", a déclaré M. Zapatero depuis le siège du gouvernement, en condamnant fermement cet "attentat criminel".
  
"Mais la démocratie espagnole a démontré qu'elle n'admettait pas les défis de ceux qui s'opposent à ses principes de base et à ses valeurs essentielles. Elle ne l'a jamais accepté et elle ne l'acceptera jamais", a-t-il déclaré.
  
Isaias Carrasco, ancien conseiller municipal socialiste de Mondragon, a été abattu par balles alors qu'il sortait vendredi en début d'après-midi de son domicile de cette ville basque, en compagnie de sa fille et de son épouse.
  
L'attentat n'a pas été revendiqué mais a été attribué par le gouvernement espagnol et la classe politique unanime à l'organisation indépendantiste basque armée ETA.
  
M. Zapatero, le visage crispé, a exprimé sa "plus ferme condamnation" et "ses profondes condoléances", aux proches de l'ancien élu socialiste, dans une déclaration lue au siège du gouvernement.
  
"Ceux qui ont participé à cet assassinat seront bientôt interpellés et mis à la disposition de la justice pour qu'ils accomplissent, dans toute sa rigueur, la condamnation qu'ils méritent", a-t-il ajouté.
  
"Nous savions que l'ETA pouvait encore causer des dommages et une douleur irréparables aux Espagnols" mais "nous savons aussi avec certitude que l'ETA est déjà vaincue par la démocratie, répudiée et isolée par l'ensemble des Espagnols et de la société basque", a-t-il poursuivi.
  
ETA "n'a d'autre destinée que de disparaître, et ses membres n'ont pas d'autre futur que la prison", a déclaré M. Zapatero.

Première publication : 07/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)