Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Marion Jones écrouée

©

Dernière modification : 07/03/2008

L'ancienne reine du sprint Marion Jones, condamnée en janvier à six mois de prison pour avoir menti à la justice américaine, a commencé à purger sa peine dans une prison du Texas.

L'ex-sprinteuse américaine Marion Jones, condamnée en janvier à six mois de prison ferme pour parjure, est entrée dans une prison du Texas vendredi pour purger sa peine, a-t-on appris auprès d'une porte-parole de l'administration pénitentiaire.
   
"Elle est arrivée un peu avant midi à la prison nommée Federal Medical Center-Carswell et située à Fort Worth", a indiqué à l'AFP Traci Billingsley, sans plus de détails.
   
Marion Jones, 32 ans, avait été condamnée par la justice américaine à six mois de prison et deux ans de mise à l'épreuve pour avoir menti aux enquêteurs fédéraux.
   
En octobre, lors d'une conférence de presse, l'ex-championne, en larmes, avait reconnu s'être dopée après des années de déni.
   
Ces aveux lui avaient valu de perdre ses cinq médailles, dont trois en or, remportées lors des jeux Olympiques de Sydney (2000) et d'être rayée des annales olympiques.
   
Condamnée le 11 janvier par un juge fédéral à White Plains (New York), elle avait jusqu'au 11 mars pour se rendre.
   
Jones, qui devra purger une grande partie de sa peine avant de pouvoir être éventuellement libérée pour bonne conduite, souhaitait être incarcérée dans le Texas, près d'Austin, où elle est actuellement installée.
   
Mariée en secondes noces à l'ancien sprinteur trinidadien Obadele Thompson, Marion Jones, mère de deux enfants, dont l'un de 7 mois, voulait pouvoir rester près de sa famille.
   
L'ancienne sprinteuse a été condamnée pour avoir menti aux enquêteurs fédéraux à trois reprises. D'abord, en novembre 2003, dans le cadre de l'affaire Balco, du nom du laboratoire californien qui a fourni des produits dopants à nombre d'athlètes, puis en août et novembre 2006 au sujet de l'affaire de fraudes bancaires impliquant notamment le père de son premier fils, lui-même ancien sprinteur, Tim Montgomery.

Première publication : 07/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)