Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Terrorisme : qui est Sajida al-Rishawi ?

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Syriza en Grèce, un test pour l'Europe

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile japonaise réclame la libération de Kenji Goto

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : Kobané reprise par les Kurdes, un symbole fragile ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Longue vie au roi !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Un économiste iconoclaste pour négocier la dette grecque

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : 3 morts à Gao lors d'une manifestation anti-ONU

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sens de la vie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

La Chine se dote d'un ministère de l'Environnement

Dernière modification : 12/03/2008

La Chine va pour la première fois se doter d'un ministère de l'Environnement, à l'occasion d'une réorganisation gouvernementale centrée autour de cinq "super-ministères".

La Chine va se doter pour la première fois d'un ministère de l'Environnement, dans le cadre d'une restructuration gouvernementale qui verra la création de cinq "super-ministères", a annoncé mardi l'agence Chine Nouvelle.

Selon un projet soumis par le gouvernement et qui devait être discuté mardi à l'Assemblée nationale populaire (ANP, Parlement), l'Agence de l'environnement (SEPA) sera élevée au rang de ministère, a précisé Chine Nouvelle.

Après 30 ans de forte croissance, la protection de l'environnement est l'un des principaux défis à relever pour le géant chinois, l'un des pays les plus pollueurs de la planète.

Outre celui de la protection de l'environnement, les cinq "super-ministères" sont l'Industrie et l'Information, les Ressources humaines et la Sécurité sociale, le Logement et la Construction rurale et urbaine et le Transport.

Cette réorganisation était attendue, le Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir travaillant sur cette réforme depuis plusieurs mois.

La Chine cherche à mettre en place un gouvernement et une administration en phase avec son rapide développement économique et social.

"L'administration et les services publics sont trop faibles. La structure du gouvernement n'est pas rationnelle", a déclaré le secrétaire du Cabinet, Hua Jianmin, en présentant le projet devant les délégués du parlement.

"Les pouvoirs sont souvent trop concentrés et insuffisamment contrôlés. Les abus d'autorités et la corruption perdurent", a-t-il ajouté, cité par Chine Nouvelle.

L'ANP, dont le rôle est essentiellement d'entériner les décisions du PCC, devrait adopter ces réformes avant la fin de sa session annuelle, mardi prochain

Première publication : 11/03/2008

COMMENTAIRE(S)