Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

L'OCI dénonce l'islamophobie en Occident

Dernière modification : 13/03/2008

Les 57 pays de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) sont réunis à Dakar. Un rapport de l'organisation juge que l'islamophobie en Occident a pris des "proportions alarmantes". (Reportage AITV)

L'islamophobie, en regain depuis la campagne internationale anti-terroriste lancée après les attentats du 11 septembre 2001, a pris des "proportions alarmantes" et inquiète au plus haut point les musulmans, estime l'Organisation de la conférence islamique (OCI).

"Au cours des dernières années, le phénomène de l'islamophobie a pris des proportions alarmantes et est devenue une principale cause de préoccupation" pour le monde islamique, relève un rapport de l'Observatoire de l'OCI contre l'islamophobie, consulté mercredi par l'AFP à Dakar.

Le texte sera soumis aux chefs d'Etat des 57 pays de l'organisation réunis en sommet jeudi et vendredi.

L'Obervatoire, créé en 2005 pour "combattre l'islamophobie et pour engager un dialogue constructif en vue de promouvoir les véritables valeurs de l'islam", juge que "les islamophobes restent libres de poursuivre leurs assauts en l'absence de mesures juridiques nécessaires en cas de mauvais usage ou d'abus de la liberté d'expression".
 

Première publication : 13/03/2008

COMMENTAIRE(S)