Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

Lyon, taille patron

Dernière modification : 16/03/2008

Transparent depuis le début de la saison, le Lyonnais Kader Keita a survolé le match remporté par son équipe à Monaco 3-0. Cette victoire installe confortablement l'OL en tête du championnat, avec neuf points d'avance sur Bordeaux.

Un doublé de Kader Keita a permis samedi à Lyon de corriger Monaco 3-0 au stade Louis-II pour prendre neuf points d'avance en tête de la Ligue 1.

 

Dans la soirée, Moncef Zerka a donné à Nancy un match nul 1-1 à Sochaux et l'assurance au club lorrain de conserver sa troisième place même si Marseille s'impose à Lens dimanche (19h55 GMT).

 

Bordeaux aura l'occasion de revenir à six longueurs de l'OL dimanche (17h00 GMT) en cas de victoire à domicile contre Strasbourg.

 

A Louis-II, Keita, souvent critiqué pour son manque de réalisme, a ouvert la marque dès la 20e minute d'une frappe sèche dans la lucarne.

L'attaquant ivoirien a trouvé le poteau un quart d'heure plus tard mais Fred, qui avait bien suivi l'action, reprenait le ballon pour doubler la mise.

 

A sept minutes de la pause, Keita pliait définitivement le match en humiliant Stéphane Ruffier d'un lob parfait.

L'addition aurait pu être beaucoup plus lourde si Karim Benzema, par péché de gourmandise, n'avait gâché un but tout fait à un quart d'heure de la fin.

 

Au classement, L'OL compte désormais 61 points à neuf journées de la fin de la saison.

"Nous avons réussi à faire une bonne entame, les joueurs ont montré beaucoup d'envie et la réussite a été au rendez-vous", s'est réjoui l'entraîneur lyonnais Alain Perrin.

 

 

LE PSG RESPIRE ENCORE

 

 

"On a gagné à l'extérieur, c'est ce qu'on souhaitait, ça nous met dans le tableau de marche pour la conquête du titre", a-t-il ajouté.

Englué en milieu de tableau, pas très loin de la zone dangereuse, Monaco se prépare une fin de saison compliquée.

"Ils nous ont mis la pression d'entrée", a souligné l'entraîneur monégasque, Ricardo. "Le premier but nous a plongés dans le doute, comme ça nous est arrivé très souvent cette saison, et on a perdu pied, on a a perdu notre jeu.

 

"Il faudra maintenant s'accrocher et tout faire pour ne pas avoir à regarder vers le bas", a-t-il ajouté.

"Il faut se résoudre à l'évidence. C'est une saison de transition. Il y a eu beaucoup trop de changements et l'équipe ne trouve pas sa stabilité. Ce sont des risques, on paie les pots cassés."

 

Le Paris St Germain a toujours la tête juste hors de l'eau après son nul 1-1 au Parc des Princes contre Valenciennes. Les hommes de Paul Le Guen plongeaient dans la zone de relégation jusqu'à la 82e minute, quand Pauleta annulait le but de Ceara contre son camp.

Deux minutes auparavant, Zerka avait marqué pour Nancy sur le terrain de Sochaux, qui reste 18e derrière le PSG à la différence de points.

 

Lille a fait un très grand pas vers le maintien dans l'élite en corrigeant Caen 5-0. Metz est en revanche de plus en plus proche de la L2 après une défaite 2-1 à Saint-Symphorien contre Nice.
 

Première publication : 15/03/2008

COMMENTAIRE(S)