Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Opération militaire à Anjouan

Dernière modification : 16/03/2008

Un accrochage a opposé samedi l'armée fédérale comorienne et les forces de Mohamed Bacar sur l'île d'Anjouan, faisant deux blessés côté gouvernemental. Les précisions et les reportages de notre envoyé spécial, F. Berruyer.

Lisez le carnet de route de notre reporter Franck Berruyer, et regardez ses reportages  : rencontre avec Mohamed Bacar, journée avec les militaires côté comorien,témoignage des victimes du régime de Bacar.

Un accrochage a opposé samedi l'armée fédérale comorienne et les forces de l'homme fort de l'île autonome d'Anjouan, Mohamed Bacar, faisant deux blessés côté gouvernemental, a-t-on appris de sources concordantes.
   
"L'armée nationale de développement (AND) a lancé une opération à Anjouan pour libérer des prisonniers politiques. Il y a eu un échange de coups de feu qui a fait deux blessés dans nos rangs", a indiqué à l'AFP par téléphone une source gouvernementale à Moroni, capitale de l'Union des Comores.
   
"Un soldat a été blessé grièvement à l'avant bras et évacué sur l'hôpital El-Maarouf de Moroni, l'autre a été légèrement blessé au pied et évacué sur l'île de Mohéli", une des trois îles de l'archipel avec Anjouan et Grande Comore, a ajouté cette source.
   
"Le but de l'opération visait la gendarmerie de Domoni à Anjouan pour libérer des prisonniers politiques", selon la même source.
   
L'Union africaine a décidé de soutenir militairement une opération du gouvernement fédéral comorien pour démettre le colonel Bacar, qui dirige Anjouan depuis mars 2002, mais dont la réélection en juillet 2007 n'est reconnue ni par l'Union des Comores, dirigée par Ahmed Abdallah Sambi, ni par l'UA.
   
L'Union des Comores est secouée depuis des années par des conflits de compétence entre les trois îles, dotées chacune de leurs propres institutions, et l'Etat fédéral.
   
Vendredi en fin de matinée, un bateau de pêche, avec environ 50 militaires de l'AND à bord, avait quitté le port de Mohéli en direction d'Anjouan, avait constaté un journaliste de l'AFP.
   
La situation était toujours tendue samedi à Mohéli, particulièrement à Itsamia (sud), la plage la plus proche d'Anjouan déclarée zone militaire par l'AND.
   
A Mohéli comme en Grande Comore, les activités militaires sont suivies de près par la population. Samedi soir, des jeunes sont descendus dans les rue pour fêter avec force klaxon "la fin de Mohamed Bacar", a constaté un correspondant de l'AFP.

Première publication : 15/03/2008

COMMENTAIRE(S)