Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Claude Lelouch : "Je travaille avec un grand scénariste qui s’appelle la vie"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : Au Maroc, les touristes se font timides

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac : le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne veut rester au Burkina Faso

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ? (partie 2)

En savoir plus

Les journalistes de la BBC relâchés

Dernière modification : 17/03/2008

Les quatre journalistes de la BBC arrêtés dimanche par la police irlandaise ont été libérés lundi sans faire l'objet de poursuites. Ils enquêtaient sur des activités paramilitaires et sur la situation en Irlande du Nord.

Les quatre journalistes de la BBC arrêtés dimanche par la police irlandaise dans le cadre d'une enquête sur des activités paramilitaires, ont été libérés lundi sans faire l'objet de poursuites, a annoncé la chaîne de télévision britannique.
   
"Les quatre membres du personnel de la BBC ont été libérés", a indiqué un porte-parole de la BBC à l'AFP.
   
Quatre des 11 personnes arrêtées dans cette affaire "ont été relâchées sans faire l'objet de poursuite", a confirmé la police irlandaise dans un communiqué.
   
Les quatre journalistes, et sept autres hommes toujours détenus, avaient été arrêtés en vertu de la loi antiterroriste irlandaise et placés en garde à vue dans trois postes de police du comté de Donegal, situé au nord-ouest, à la frontière avec l'Irlande du Nord.
   
La BBC avait affirmé dimanche que ses journalistes étaient bien mandatés par la chaîne et que les "autres parties présentes" connaissaient leur statut.

Première publication : 17/03/2008

COMMENTAIRE(S)