Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

Décès du réalisateur Anthony Minghella

Dernière modification : 18/03/2008

Le réalisateur britannique Anthony Minghella, récompensé en 1996 par neuf Oscars pour son film "Le patient anglais", est décédé à l'âge de 54 ans. Minghella avait également signé "Le Talentueux M. Ripley" en 2000.

Le réalisateur britannique Anthony Minghella, lauréat d'un Oscar pour le "Patient anglais" en 1996, est mort mardi à l'âge de 54 ans des suites d'un cancer.


Minghella avait été opéré avec succès la semaine dernière à Londres pour soigner un cancer des amygdales. Il a succombé à une hémorragie dans la nuit de lundi à mardi, a expliqué son agent Leslee Dart.


"C'était quelqu'un de vraiment génial, un homme vraiment, vraiment bien, un brillant écrivain, un excellent réalisateur et quelqu'un qui a énormément contribué à notre industrie", a déclaré le producteur David Puttnam.
Minghella avait également signé "Le Talentueux M. Ripley" en 2000, pour lequel il avait été en lice pour l'Oscar du meilleur scénario.


Parmi ses autres films figuraient "Truly, Madly, Deeply" ou encore "Retour à Cold Mountain".

Minghella, père de deux enfants, était marié avec la chorégraphe Carolyn Choa.
 

Première publication : 18/03/2008

COMMENTAIRE(S)