Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

L'UE lance Quaero, le Google européen

Dernière modification : 18/03/2008

Bruxelles a mis sur les rails, lundi, son programme pour le développement du moteur de recherche Quaero, présenté comme une alternative à Google. Il sera réalisé par un consortium de 24 partenaires.

Le programme de recherche Quaero, dont l'idée est née en 2005, a été lancé officiellement lundi, une semaine après le feu vert de la Commission européenne à son financement public.
  
Quaero, réalisé par un consortium de 24 partenaires, industriels et universitaires, bénéficiera d'un budget de 200 millions d'euros environ, dont 99 millions d'aides de l'Etat français, a indiqué Jean-Charles Hourcade, directeur général adjoint de la division technologie de Thomson, chef de file du projet, lors d'une conférence de presse.
  
Au total, quelque 300 personnes sont mobilisées sur ce programme, d'une durée de cinq ans.
  
Centré sur les technologies de traitement automatique du texte, de la parole, de la musique, de l'image et de la vidéo, Quaero vise à "apporter un ensemble de réponses" face à l'"explosion du volume d'informations numériques" et à "faciliter l'accès à ces contenus", a-t-il expliqué.
  
Il s'appuiera sur cinq axes, parmi lesquels la numérisation et l'enrichissement des contenus pour les bibliothèques et les éditeurs, la vidéo personnalisée à partir des préférences personnelles et de la publicité ciblée ou encore la recherche multimédias sur internet s'appuyant sur le moteur français Exalead.
  
Quaero est une "occasion unique" pour les entreprises françaises face à des géants "comme Google, Yahoo ou Microsoft, dont les investissements en recherche et développement sont très importants", a souligné François Bourdoncle, co-fondateur d'Exalead.
  
Présenté en 2005 par Jacques Chirac comme une réponse au succès de Google, Quaero ("Je cherche" en latin) tient désormais à se défaire de cette image réductrice: "il n'est pas certain que la définition du consortium Quaero comme un anti-Google résume l'essence du projet", a noté M. Hourcade.
  
A l'origine projet franco-allemand, Quaero avait subi fin 2006 un sérieux revers avec le retrait des industriels allemands qui ont préféré se concentrer sur leur propre programme, Theseus.
  
"La dimension franco-allemande existe toujours, le contact n'a jamais été interrompu", a toutefois assuré le responsable de Thomson, soulignant la présence d'universités d'outre-Rhin dans le consortium.
  

Première publication : 18/03/2008

COMMENTAIRE(S)