Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

Jacques Ferrier construira le pavillon français

©

Dernière modification : 19/03/2008

L'architecte Jacques Ferrier a été retenu pour construire le pavillon français de l'Exposition universelle de Shanghai de 2010. D'un coût de 50 millions d'euros, il sera financé par les entreprises et par l'Etat.

Le pavillon français de l'exposition universelle de 2010 à Shanghai sera construit par l'architecte Jacques Ferrier, qui propose le "calme et la sérénité" d'un bâtiment posé sur un plan d'eau, ont annoncé mercredi la Compagnie française pour l'Exposition universelle de Shanghai en 2010 (COFRES) et l'architecte.

Le pavillon qui occupera un espace de 6.000m2, sera un immense quadrilatère enserré dans une fine résille d'un nouveau béton, très léger, flottant sur un plan d'eau, a expliqué M. Ferrier à l'AFP, avec l'idée de montrer la nature dans la ville.

En son centre, le visiteur découvrira une "réinterprétation" d'un jardin à la française, planté à la verticale. Le parcours se déroulera du sommet vers les niveaux bas par un chemin en pente douce.

L'exposition sera dédié aux cinq sens, plus l'équilibre et le mouvement. Chacun sera le prétexte de décliner les compétences françaises, avec par exemple pour le goût, la gastronomie française mais aussi la grande distribution ou l'agriculture, ou pour l'odorat le parfum et le luxe mais aussi les questions d'environnement.

Le Pavillon sera à énergie positive et proposera également des innovations dans le domaine du recyclage de l'eau par exemple, selon la COFRES et l'architecte. Il disposera d’un auditorium de 250 places et de deux restaurants gastronomiques).

D'un coût de 50 millions d'euros, le pavillon sera financé à moitié par les entreprises et à moitié par l'Etat.

Lors de sa visite en Chine fin novembre, Nicolas Sarkozy avait fait part aux autorités de Shanghai de son souhait que le pavillon français ne soit pas détruit à la fin de l'exposition, comme c'est le cas pour la plupart des constructions.

100 millions de visiteurs sont attendus par les organisateurs à Shanghai.
 

Première publication : 19/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)