Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

La guerre civile menace le sud de la Thaïlande

Dernière modification : 27/03/2008

Dans le sud de la Thaïlande, les violences se sont intensifiées et la guerre civile menace. Des groupes de rebelles musulmans s'attaquent presque tous les jours à la minorité bouddhiste. (Reportage : C. Payen)

Le sud de la Thaïlande, majoritairement musulman, s’est transformé depuis cinq ans en une zone de guerre sous loi martiale renforcée. Plus de 3 000 morts, des attentats quotidiens, et la guerre civile qui menace.


Un homme, Usaman, explique la situation : "l’armée harcèle constamment la population. Quand des villageois achètent de la nourriture Halal, ils sont soupçonnés de nourrir les rebelles."

Nous sommes a un jet de pierres de la frontière malaisienne. Un Thaïlandais bouddhiste vient d’être visé par un attentat.

"Ils veulent monter les bouddhistes contre les musulmans en posant des bombes. il y a neuf enfants blessés. Ils veulent que l'on parte mais nous vivons ici depuis plus de vingt ans", confie Khun Sombun, au bord des larmes.

C’est l’une des dernières familles bouddhistes du village. Les autres ont fui, terrifiés par la violence quotidienne.

Panyom, une petite fille, a la main bandée. "J’étais en train de jouer. J’ai entendu un grand bruit. Ensuite, je ne me rappelle de rien, mais j’ai très mal."

Cent ans après avoir été annexé par la Thaïlande, cet ancien sultanat s'enfonce dans le chaos.

Il connaît le nombre d’incidents le plus élevé au monde après l’Irak et l’Afghanistan.
 

Première publication : 20/03/2008

COMMENTAIRE(S)