Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Reportages

Le psychiatre aux 400 000 patients

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/03/2009

Les 400 000 malades mentaux en Sierra Leone doivent compter sur le seul psychiatre du pays, ou recourir à la médecine traditionnelle pour leurs traumatismes. Leur prise en charge laisse toujours à désirer. (Reportage : I. Taoufiki)

 

La guerre civile en Sierra Leone est l'un des conflits les plus meurtriers de l'histoire de l’Afrique contemporaine. Il s'est terminé depuis 2002. Mais les blessures invisibles de la guerre sont toujours béantes.

 

Selon l'OMS, le pays compte 400 000 malades mentaux, dont une grande partie a été déstabilisée par le conflit. Le secteur psychiatrique prend en charge 2 % des malades, les 98 % restants se font soigner par des médecins traditionnels.

 

Six ans après la fin officielle de la guerre, les conditions sanitaires générales sont déplorables dans le pays. Le secteur de la psychiatrie est très mal pourvu.

 

L’équipe de FRANCE 24 a notamment rencontré des patients de Dr Nahim, le seul psychiatre dans le seul hôpital psychiatrique du pays, qui compte 6 millions d'habitants. Celui-ci manque de moyens et de temps, et ses pratiques semblent souvent choquantes.

 

 

Les ravages de la guerre

 

Sans compter tous ceux, encore vivants, qui souffrent des traumatismes de la guerre, son bilan revèle toute sa cruauté : près de 200 000 morts. Des dizaines de milliers de personnes ont été amputées. Les rebelles leur coupaient les mains pour empêcher la population de travailler, et de voter.

 

Les attaques des rebelles de la RUF (Revolutionary United Front), prolongations sierra-léonaises des velléités impériales du libérien Charles Taylor, sont à l’origine du déplacement de 2 millions d’habitants.

 

Le conflit a également vu l’enrôlement quasi-systématique d’enfants soldats, drogués, parfois contraints à tuer leurs propres parents, tandis que des jeunes filles ont été réduites à l’esclavage sexuel. Des cas de cannibalismes ont même été reportés.

Première publication : 20/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)