Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Revers pour le "Trump autrichien""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron sans tabou"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Autriche: dernier avertissement pour l'Europe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

En Tunisie, Ennahda tourne le dos à l'islam politique jugé dépassé

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

African Trip, rendez-vous web des jeunes Africains et des solutions logement écolos

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Philippe Douste-Blazy : "Il faut que chaque pays ait un système de santé publique de base"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Proche-Orient : Manuel Valls défend l'initiative de Paris pour relancer l'effort de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des champions : une finale 100% madrilène

En savoir plus

FOCUS

La Tunisie renforce ses mesures de sécurité pour rassurer les touristes

En savoir plus

Le fils de Kadhafi négocie la libération des Autrichiens

Dernière modification : 22/03/2008

Seïf al-Islam Kadhafi, fils du dirigeant libyen, a engagé une médiation auprès d'Al-Qaïda au Maghreb pour tenter de libérer les deux touristes autrichiens. L'utlimatum des ravisseurs expire dimanche soir.

Seïf el-Islam, fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a entamé une médiation auprès d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en vue de la libération de deux touristes autrichiens que le mouvement dit avoir enlevés fin février, a annoncé Jörg Haider, gouverneur de la province autrichienne de Carinthie.
 

"Seïf négocie avec les ravisseurs et, selon ses propres termes, il a bon espoir de voir cette affaire s'achever de façon positive", a-t-il déclaré, selon une dépêche diffusée vendredi soir par l'agence de presse autrichienne APA.
 

Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu le 22 février dans le Sud Tunisien alors qu'ils s'apprêtaient à traverser le Sahara. Ils seraient actuellement détenus dans la région de Kidal, dans le nord-est du Mali.
 

Al Qaïda au Maghreb exige le versement d'une rançon et la remise en liberté de dix de ses membres emprisonnés en Tunisie et en Algérie.

Première publication : 22/03/2008

COMMENTAIRE(S)