Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

Le fils de Kadhafi négocie la libération des Autrichiens

Dernière modification : 22/03/2008

Seïf al-Islam Kadhafi, fils du dirigeant libyen, a engagé une médiation auprès d'Al-Qaïda au Maghreb pour tenter de libérer les deux touristes autrichiens. L'utlimatum des ravisseurs expire dimanche soir.

Seïf el-Islam, fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a entamé une médiation auprès d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en vue de la libération de deux touristes autrichiens que le mouvement dit avoir enlevés fin février, a annoncé Jörg Haider, gouverneur de la province autrichienne de Carinthie.
 

"Seïf négocie avec les ravisseurs et, selon ses propres termes, il a bon espoir de voir cette affaire s'achever de façon positive", a-t-il déclaré, selon une dépêche diffusée vendredi soir par l'agence de presse autrichienne APA.
 

Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu le 22 février dans le Sud Tunisien alors qu'ils s'apprêtaient à traverser le Sahara. Ils seraient actuellement détenus dans la région de Kidal, dans le nord-est du Mali.
 

Al Qaïda au Maghreb exige le versement d'une rançon et la remise en liberté de dix de ses membres emprisonnés en Tunisie et en Algérie.

Première publication : 22/03/2008

COMMENTAIRE(S)