Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La loi Macron à l’épreuve de l'hémicycle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet de l'UA : la lutte contre Boko Haram à l'ordre du jour

En savoir plus

Le fils de Kadhafi négocie la libération des Autrichiens

Dernière modification : 22/03/2008

Seïf al-Islam Kadhafi, fils du dirigeant libyen, a engagé une médiation auprès d'Al-Qaïda au Maghreb pour tenter de libérer les deux touristes autrichiens. L'utlimatum des ravisseurs expire dimanche soir.

Seïf el-Islam, fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a entamé une médiation auprès d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en vue de la libération de deux touristes autrichiens que le mouvement dit avoir enlevés fin février, a annoncé Jörg Haider, gouverneur de la province autrichienne de Carinthie.
 

"Seïf négocie avec les ravisseurs et, selon ses propres termes, il a bon espoir de voir cette affaire s'achever de façon positive", a-t-il déclaré, selon une dépêche diffusée vendredi soir par l'agence de presse autrichienne APA.
 

Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu le 22 février dans le Sud Tunisien alors qu'ils s'apprêtaient à traverser le Sahara. Ils seraient actuellement détenus dans la région de Kidal, dans le nord-est du Mali.
 

Al Qaïda au Maghreb exige le versement d'une rançon et la remise en liberté de dix de ses membres emprisonnés en Tunisie et en Algérie.

Première publication : 22/03/2008

COMMENTAIRE(S)