Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival de Cannes : 17 films en sélection officielle

En savoir plus

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Émilie Gassin présente son premier album "Curiosity"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Royaume-Uni : des élections décisives pour l'Europe

En savoir plus

Vifs accrochages dans le sud de la Thaïlande

Dernière modification : 27/03/2008

Les violences entre les séparatistes et l'armée thaïlandaise, qui ont fait près de 3 000 victimes en quatre ans, ont gagné en intensité ces derniers jours. (Reportage : C. Payen, S. Kane, G. Cragg)

Deux policiers et un rebelle présumé ont trouvé la mort, vendredi, lors d'une opération dans un village du sud, islamisé, de la Thaïlande où l'agitation séparatiste a fait près de 3.000 victimes en quatre ans.
 

Selon les autorités, les deux policiers - un bouddhiste et un musulman - ont été abattus lors d'un raid au domicile d'un maquisard présumé à Yala, l'une des quatre provinces du sud du royaume en proie à la violence.
 

Par la suite, l'armée et la police ont donné l'assaut à la maison et tué un musulman âgé de 25 ans.
 

L'opération fait suite à des accrochages, mercredi, entre les forces de l'ordre et des rebelles soupçonnés d'avoir tué un
commerçant bouddhiste de 70 ans.
 

Après plusieurs mois d'accalmie relative, ces incident marquent une résurgence de la violence dans ces anciens
sultanats malais annexés par la Thaïlande, majoritairement bouddhiste, il y a un siècle.

Première publication : 22/03/2008

COMMENTAIRE(S)