Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

Yahoo! nie avoir diffusé lui-même des photos d'émeutiers

Dernière modification : 26/03/2008

Yahoo! rejette sur son partenaire chinois la responsabilité de la diffusion d'images des manifestants Tibétains recherchés par la police chinoise.

Le groupe internet américain Yahoo! a démenti samedi avoir lui-même mis en ligne des photographies des 19 manifestants les plus recherchés par la police chinoise après les émeutes de Lhassa, la capitale du Tibet.
   
Yahoo! Chine et le portail chinois Sina ont publié vendredi les portraits de 19 hommes pris lors des manifestations du 14 mars à Lhassa avec une notice appelant le public à appeler la police s'il dispose d'éléments pouvant conduire à leur localisation.
   
"Contrairement à ce qui a été dit par des médias, Yahoo! n'affiche pas sur ses sites web d'images de personnes recherchées par les autorités chinoises en lien avec les récents troubles au Tibet", a affirmé le groupe samedi dans un communiqué transmis à l'AFP à Paris.
   
Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Yahoo en France, qui a requis l'anonymat, a confirmé que "des images (d'émeutiers, NDLR) ont été diffusées sur Yahoo! Chine".
   
"Mais la marque Yahoo! Chine est opérée par Alibaba, société dont Yahoo! détient moins de 40% des parts", a précisé ce porte-parole.
   
"Yahoo! a demandé des comptes à Alibaba et l'a interpellé pour comprendre ce qui s'est passé, et pourquoi ces images avaient été mises en ligne", a ajouté ce responsable.
   
Dans son communiqué, Yahoo! "déplore l'utilisation d'internet pour supprimer la liberté d'expression" et souligne être "une compagnie basée sur le principe selon lequel la promotion de l'accès à l'information peut fondamentalement améliorer la vie des gens et leur relation au monde qui les entoure".
   
Les autorités chinoises accusent le dalaï lama d'avoir fomenté les émeutes pour saboter les jeux Olympiques de Pékin en août et affirment que ces violences ont fait 19 morts, dont 18 civils "innocents".
   
Le gouvernement tibétain en exil dans le nord de l'Inde fournit de son côté un bilan "confirmé" de 99 morts au Tibet et dans les provinces chinoises voisines abritant des minorités tibétaines.

Première publication : 23/03/2008

COMMENTAIRE(S)