Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

Yahoo! nie avoir diffusé lui-même des photos d'émeutiers

Dernière modification : 26/03/2008

Yahoo! rejette sur son partenaire chinois la responsabilité de la diffusion d'images des manifestants Tibétains recherchés par la police chinoise.

Le groupe internet américain Yahoo! a démenti samedi avoir lui-même mis en ligne des photographies des 19 manifestants les plus recherchés par la police chinoise après les émeutes de Lhassa, la capitale du Tibet.
   
Yahoo! Chine et le portail chinois Sina ont publié vendredi les portraits de 19 hommes pris lors des manifestations du 14 mars à Lhassa avec une notice appelant le public à appeler la police s'il dispose d'éléments pouvant conduire à leur localisation.
   
"Contrairement à ce qui a été dit par des médias, Yahoo! n'affiche pas sur ses sites web d'images de personnes recherchées par les autorités chinoises en lien avec les récents troubles au Tibet", a affirmé le groupe samedi dans un communiqué transmis à l'AFP à Paris.
   
Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Yahoo en France, qui a requis l'anonymat, a confirmé que "des images (d'émeutiers, NDLR) ont été diffusées sur Yahoo! Chine".
   
"Mais la marque Yahoo! Chine est opérée par Alibaba, société dont Yahoo! détient moins de 40% des parts", a précisé ce porte-parole.
   
"Yahoo! a demandé des comptes à Alibaba et l'a interpellé pour comprendre ce qui s'est passé, et pourquoi ces images avaient été mises en ligne", a ajouté ce responsable.
   
Dans son communiqué, Yahoo! "déplore l'utilisation d'internet pour supprimer la liberté d'expression" et souligne être "une compagnie basée sur le principe selon lequel la promotion de l'accès à l'information peut fondamentalement améliorer la vie des gens et leur relation au monde qui les entoure".
   
Les autorités chinoises accusent le dalaï lama d'avoir fomenté les émeutes pour saboter les jeux Olympiques de Pékin en août et affirment que ces violences ont fait 19 morts, dont 18 civils "innocents".
   
Le gouvernement tibétain en exil dans le nord de l'Inde fournit de son côté un bilan "confirmé" de 99 morts au Tibet et dans les provinces chinoises voisines abritant des minorités tibétaines.

Première publication : 23/03/2008

COMMENTAIRE(S)