Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Yahoo! nie avoir diffusé lui-même des photos d'émeutiers

©

Dernière modification : 26/03/2008

Yahoo! rejette sur son partenaire chinois la responsabilité de la diffusion d'images des manifestants Tibétains recherchés par la police chinoise.

Le groupe internet américain Yahoo! a démenti samedi avoir lui-même mis en ligne des photographies des 19 manifestants les plus recherchés par la police chinoise après les émeutes de Lhassa, la capitale du Tibet.
   
Yahoo! Chine et le portail chinois Sina ont publié vendredi les portraits de 19 hommes pris lors des manifestations du 14 mars à Lhassa avec une notice appelant le public à appeler la police s'il dispose d'éléments pouvant conduire à leur localisation.
   
"Contrairement à ce qui a été dit par des médias, Yahoo! n'affiche pas sur ses sites web d'images de personnes recherchées par les autorités chinoises en lien avec les récents troubles au Tibet", a affirmé le groupe samedi dans un communiqué transmis à l'AFP à Paris.
   
Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Yahoo en France, qui a requis l'anonymat, a confirmé que "des images (d'émeutiers, NDLR) ont été diffusées sur Yahoo! Chine".
   
"Mais la marque Yahoo! Chine est opérée par Alibaba, société dont Yahoo! détient moins de 40% des parts", a précisé ce porte-parole.
   
"Yahoo! a demandé des comptes à Alibaba et l'a interpellé pour comprendre ce qui s'est passé, et pourquoi ces images avaient été mises en ligne", a ajouté ce responsable.
   
Dans son communiqué, Yahoo! "déplore l'utilisation d'internet pour supprimer la liberté d'expression" et souligne être "une compagnie basée sur le principe selon lequel la promotion de l'accès à l'information peut fondamentalement améliorer la vie des gens et leur relation au monde qui les entoure".
   
Les autorités chinoises accusent le dalaï lama d'avoir fomenté les émeutes pour saboter les jeux Olympiques de Pékin en août et affirment que ces violences ont fait 19 morts, dont 18 civils "innocents".
   
Le gouvernement tibétain en exil dans le nord de l'Inde fournit de son côté un bilan "confirmé" de 99 morts au Tibet et dans les provinces chinoises voisines abritant des minorités tibétaines.

Première publication : 23/03/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)