Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Londres reconnaît des actes de torture en Irak

Dernière modification : 27/03/2008

Le gouvernement britannique va admettre des violations aux droits de l'homme à l'encontre d'un prisonnier irakien mort en 2003, Baha Moussa.

Le gouvernement britannique va reconnaître des violations aux droits de l'Homme de Baha Moussa, un prisonnier civil irakien, mort en Irak en 2003 alors qu'il était détenu par les troupes britanniques, a annoncé jeudi le ministre de la Défense.
  
Dans une déclaration écrite aux députés britanniques, Des Browne a également indiqué que le ministère allait admettre des violations aux droits humanitaires de huit autres Irakiens qui ont lancé une procédure civile devant la justice au Royaume-Uni.
  
Cette reconnaissance ouvrira la voie au versement de compensations financières à la famille de Baha Moussa et des huit autres hommes.
  
Baha Moussa, 26 ans, est décédé en septembre 2003 alors qu'il était détenu par les Britanniques. Le père de ce réceptionniste d'un hôtel de Bassorah (sud de l'Irak) avait récupéré son corps "littéralement couvert de sang et de blessures".
  
En avril 2007, le caporal Donald Payne, 35 ans, est devenu le premier militaire britannique reconnu coupable de crimes de guerre, après avoir plaidé coupable de "traitement inhumain" pour des violences ayant abouti à la mort de Baha Moussa. Il a été condamné à un an de prison et renvoyé de l'armée.
  
Dans la même affaire, six autres militaires ont bénéficié d'un non-lieu.
  
Les Law Lords, la plus haute instance judiciaire du Royaume-Uni, ont estimé en juin 2007 que la Convention européenne des droits de l'Homme (CEDH) devait être respectée par les troupes britanniques opérant à l'étranger.
  
M. Browne a indiqué jeudi que le gouvernement allait admettre des "violations substantielles" à la CEDH qui protège le droit à la vie et interdit la torture.
  
Le secrétaire d'Etat aux Forces armées Bob Ainsworth a ajouté que des "mauvais traitements" avaient été infligés par une "très petite minorité" des 120.000 soldats britanniques qui ont servi en Irak depuis mars 2003.
  
"Je regrette profondément les actions d'un très petit nombre de soldats et je présente mes sincères excuses et ma sympathie à la famille de Baha Moussa et aux autres huit détenus irakiens", a-t-il précisé, condamnant les actions des des soldats ayant commis les maltraitances.

Première publication : 27/03/2008

COMMENTAIRE(S)