Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Mumia Abu-Jamal pourrait quitter le couloir de la mort

Dernière modification : 28/03/2008

La justice américaine a confirmé la condamnation du journaliste noir Mumia Abu-Jamal pour le meurtre d'un policier blanc en 1981, mais a ouvert la voie à une révision de sa peine.

PHILADELPHIE, 27 mars (Reuters) - La Cour d'appel fédérale de Philadelphie a confirmé jeudi la condamnation du journaliste noir Mumia Abu-Jamal pour le meurtre d'un policier blanc en 1981, mais a ouvert la voie à une révision de la peine de mort prononcée en première instance.
 

Symbole de la lutte contre la peine capitale, Abu-Jamal a toujours nié ce meurtre et s'estime victime d'un complot ourdi par la police de Philadelphie, réputée pour sa brutalité, qu'il avait épinglée dans de nombreux reportages, l'accusant notamment de corruption.
 

Ses partisans, dont Amnesty International et l'archevêque sud-africain Desmond Tutu, jugent que son procès a été entaché de racisme.
 

La cour d'appel a autorisé jeudi la justice de Pennsylvanie à commuer sa peine en prison à vie ou à organiser dans les six mois une nouvelle audience pour en définir une nouvelle.
 

Les avocats d'Abu-Jamal, qui réclamaient un nouveau procès, ont l'intention de contester ce verdict et de saisir le Cour suprême, si nécessaire.

Première publication : 28/03/2008

COMMENTAIRE(S)