Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Mumia Abu-Jamal pourrait quitter le couloir de la mort

Dernière modification : 28/03/2008

La justice américaine a confirmé la condamnation du journaliste noir Mumia Abu-Jamal pour le meurtre d'un policier blanc en 1981, mais a ouvert la voie à une révision de sa peine.

PHILADELPHIE, 27 mars (Reuters) - La Cour d'appel fédérale de Philadelphie a confirmé jeudi la condamnation du journaliste noir Mumia Abu-Jamal pour le meurtre d'un policier blanc en 1981, mais a ouvert la voie à une révision de la peine de mort prononcée en première instance.
 

Symbole de la lutte contre la peine capitale, Abu-Jamal a toujours nié ce meurtre et s'estime victime d'un complot ourdi par la police de Philadelphie, réputée pour sa brutalité, qu'il avait épinglée dans de nombreux reportages, l'accusant notamment de corruption.
 

Ses partisans, dont Amnesty International et l'archevêque sud-africain Desmond Tutu, jugent que son procès a été entaché de racisme.
 

La cour d'appel a autorisé jeudi la justice de Pennsylvanie à commuer sa peine en prison à vie ou à organiser dans les six mois une nouvelle audience pour en définir une nouvelle.
 

Les avocats d'Abu-Jamal, qui réclamaient un nouveau procès, ont l'intention de contester ce verdict et de saisir le Cour suprême, si nécessaire.

Première publication : 28/03/2008

COMMENTAIRE(S)