Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates de l'occupation

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Le Liban au centre des discussions

Dernière modification : 30/03/2008

La Syrie accueille le sommet de la Ligue arabe que boycottent le Liban, l'Arabie Saoudite, l'Egypte et la Jordanie en raison des ingérences syriennes au Liban. Beyrouth justifie son absence de la réunion. (Récit : A. Dupuis)

Le sommet arabe de Damas s'est ouvert en l'absence du Liban et de dirigeants arabes qui réprouvent le rôle de la Syrie dans la crise politique libanaise.

 

Le président syrien, Bachar el Assad, a assuré dans son discours d'ouverture que la Syrie était disposée à coopérer à la résolution de cette crise.

 

Vendredi après-midi, le Premier ministre libanais Fouad Siniora a justifié lors d’une déclaration télévisée l'absence du Liban au sommet par "les interventions répétées de la Syrie dans les affaires internes du Liban".
    
Siniora a ouvertement reproché à la Syrie d'avoir "empêché l'élection du candidat du consensus, le général Michel Sleiman, à la tête du Liban" en remplacement d'Emile Lahoud, dont le mandat a expiré en novembre dernier. Depuis cette date, son gouvernement gère les affaires courantes du pays.

 

Le Premier ministre libanais a appelé à une réunion urgente des ministres arabes des Affaires étrangères afin de discuter de la "détérioration des relations syro-libanaises". Ce à quoi le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a répondu : "Je n'ai pas le temps d'écouter le message" que Fouad Siniora doit adresser au sommet de la Ligue arabe.
      
Le Liban a décidé mercredi dernier de ne pas assister au sommet de la Ligue arabe, mais d’envoyer un message qui sera lu à l’attention des participants pour expliquer la position libanaise vis-à-vis de ce que ses dirigeants appellent "le blocage syrien" dans le pays du Cèdre.

 

Le chef de la diplomatie syrienne, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à Damas, regrettera plus loin que le président français Nicolas Sarkozy joigne "sa voix à celles qui demandent le boycott du sommet arabe et de s'ingérer ainsi dans les affaires internes arabes".

 

Lors de sa visite d’Etat mercredi et jeudi à Londres, le président français Nicolas Sarkozy avait en effet approuvé la décision de l'Egypte et de l'Arabie saoudite d'envoyer au sommet arabe samedi et dimanche à Damas des délégations de moindre rang pour protester contre l'ingérence de la Syrie au Liban.
 

Première publication : 29/03/2008

COMMENTAIRE(S)