Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Al-Qaïda recruterait des hommes d'allure "occidentale"

Dernière modification : 31/03/2008

Le CIA soupçonne Al-Qaïda de recruter et d'entraîner des terroristes "d'allure occidentale", susceptibles de franchir la frontière des Etats-Unis sans éveiller les soupçons.

Al-Qaïda recrute et entraîne des terroristes "d'allure occidentale" susceptibles de franchir la frontière des Etats-Unis sans éveiller les soupçons, a affirmé dimanche le directeur de la CIA, Michael Hayden.
  
Le réseau islamiste, qui a préservé un sanctuaire dans les zones tribales du Pakistan, à la frontière de l'Afghanistan, y amène "des recrues pour l'entraînement -- des agents qui n'attireraient pas l'attention au contrôle des douanes à l'aéroport de Dulles (près de Washington, ndlr) s'ils étaient dans votre file d'attente quand vous rentrez de l'étranger", a-t-il déclaré dans un entretien diffusé sur la chaîne de télévision NBC.
  
Ces recrues "sont d'allure occidentale (et) seraient capables d'entrer dans ce pays sans attirer l'attention comme d'autres le pourraient", a-t-il ajouté, sans plus de détails.
  
Dans leur rapport annuel publié en février, les services du Renseignement américain mettaient en garde contre la menace d'une attaque terroriste d'Al-Qaïda visant les Etats-Unis, en affirmant notamment avoir remarqué depuis 2006 un afflux de nouvelles recrues occidentales vers les sanctuaires d'Al-Qaïda au Pakistan.
  
Le directeur de la CIA a également réaffirmé être convaincu que le chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, se cachait dans les zones tribales à la frontière pakistano-afghane.
  
Toutefois, selon lui, l'ennemi numéro un des Etats-Unis, qui a revendiqué les attentats du 11 septembre 2001, ne détient plus le contrôle opérationnel du réseau Al-Qaïda.
  
Ben Laden reste "une icône" du mouvement et la CIA cherche toujours à "tuer ou capturer" le natif saoudien et les autres dirigeants du réseau.
  
"Sa présence (...) donne une image au mouvement. mais il n'est pas impliqué au niveau opérationnel", a-t-il jugé. "De très nombreux responsables opérationnels d'Al-Qaïda sont égyptiens", comme le numéro deux de l'organisation, Ayman Al-Zawahiri, a-t-il ajouté.

Première publication : 31/03/2008

COMMENTAIRE(S)