Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

Al-Qaïda recruterait des hommes d'allure "occidentale"

Dernière modification : 31/03/2008

Le CIA soupçonne Al-Qaïda de recruter et d'entraîner des terroristes "d'allure occidentale", susceptibles de franchir la frontière des Etats-Unis sans éveiller les soupçons.

Al-Qaïda recrute et entraîne des terroristes "d'allure occidentale" susceptibles de franchir la frontière des Etats-Unis sans éveiller les soupçons, a affirmé dimanche le directeur de la CIA, Michael Hayden.
  
Le réseau islamiste, qui a préservé un sanctuaire dans les zones tribales du Pakistan, à la frontière de l'Afghanistan, y amène "des recrues pour l'entraînement -- des agents qui n'attireraient pas l'attention au contrôle des douanes à l'aéroport de Dulles (près de Washington, ndlr) s'ils étaient dans votre file d'attente quand vous rentrez de l'étranger", a-t-il déclaré dans un entretien diffusé sur la chaîne de télévision NBC.
  
Ces recrues "sont d'allure occidentale (et) seraient capables d'entrer dans ce pays sans attirer l'attention comme d'autres le pourraient", a-t-il ajouté, sans plus de détails.
  
Dans leur rapport annuel publié en février, les services du Renseignement américain mettaient en garde contre la menace d'une attaque terroriste d'Al-Qaïda visant les Etats-Unis, en affirmant notamment avoir remarqué depuis 2006 un afflux de nouvelles recrues occidentales vers les sanctuaires d'Al-Qaïda au Pakistan.
  
Le directeur de la CIA a également réaffirmé être convaincu que le chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, se cachait dans les zones tribales à la frontière pakistano-afghane.
  
Toutefois, selon lui, l'ennemi numéro un des Etats-Unis, qui a revendiqué les attentats du 11 septembre 2001, ne détient plus le contrôle opérationnel du réseau Al-Qaïda.
  
Ben Laden reste "une icône" du mouvement et la CIA cherche toujours à "tuer ou capturer" le natif saoudien et les autres dirigeants du réseau.
  
"Sa présence (...) donne une image au mouvement. mais il n'est pas impliqué au niveau opérationnel", a-t-il jugé. "De très nombreux responsables opérationnels d'Al-Qaïda sont égyptiens", comme le numéro deux de l'organisation, Ayman Al-Zawahiri, a-t-il ajouté.

Première publication : 31/03/2008

COMMENTAIRE(S)