Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Népal : "Le toit du monde s'est écroulé"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Volkswagen : sortie de route pour le patriarche Ferdinand Piëch

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

Hu Jintao donne le départ du parcours de la flamme

Dernière modification : 31/03/2008

Le président chinois Hu Jintao a donné le départ officiel du parcours international de la flamme olympique, place Tiananmen à Pékin. Un important dispositif de sécurité a été déployé. (Récit : A. Etcheverry)

PEKIN, 31 mars (Reuters) - Le président chinois Hu Jintao a officiellement donné le départ lundi du parcours international de la flamme olympique lors d'une cérémonie sur la place Tiananmen à Pékin où un important dispositif de sécurité était déployé.

 

"La flamme sacrée est le symbole de l'esprit olympique", a déclaré Liu Qi, responsable de l'organisation des Jeux, devant une assemblée d'officiels, de danseurs, d'étudiants et d'employés.

  

"Elle incarne l'espoir et les rêves, la lumière et la joie et l'amitié et la paix".

 

La première étape du parcours de 130 jours de la flamme olmypique à travers le monde sera le Kazakhstan, mardi. La flamme reviendra à Pékin après avoir parcouru toutes les régions et provinces chinoises le 6 août, deux jours avant la cérémonie d'ouverture des Jeux.

 

Première publication : 31/03/2008

COMMENTAIRE(S)