Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois adolescents

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

Michel Fourniret refuse toujours de parler

Dernière modification : 31/03/2008

Michel Fourniret s'est présenté sans contrainte, lundi, devant la cour d'assises, mais il refuse toujours de parler sans huis clos. Vendredi, il avait dû être amené de force.

Michel Fourniret s'est rendu sans contrainte lundi matin à l'audience de la cour d'assises des Ardennes à Charleville-Mézières où il est jugé depuis jeudi pour sept meurtres, après y avoir été amené de force vendredi alors qu'il voulait boycotter son procès.

Le tueur en série présumé "a accepté de venir spontanément", a déclaré à l'AFP l'avocat général Francis Nachbar, quelques minutes avant le début de l'audience vers 10H00.

Vendredi, Michel Fourniret avait refusé de comparaître, obligeant le président de la cour Gilles Latapie à faire usage de la contrainte comme la loi l'y autorise.

Michel Fourniret a déclaré lundi, au troisième jour du procès, qu'il "confirmait (sa) position" de ne s'exprimer sur les faits reprochés qu'à condition d'un huis clos.

Le principal accusé avait ensuite reçu en début d'audience un très ferme rappel à l'ordre de l'avocat général qui avait assuré qu'il serait présent chaque jour à son procès, quitte à ce qu'il soit "amené de force".

Michel Fourniret, qui aura 66 ans vendredi, est jugé pour sept meurtres de jeunes femmes ou adolescentes, précédés de viols ou tentatives, des crimes qu'il a reconnus, commis en France et en Belgique entre 1987 et 2001.

Accusée à ses côtés, son épouse Monique Olivier, 59 ans, est jugée aussi pour l'un des meurtres et pour complicité dans plusieurs autres affaires. Tous deux encourent la réclusion à perpétuité.

Lundi, la cour d'assises des Ardennes doit entamer l'examen des crimes reprochés à Michel Fourniret avec le dossier de la jeune Marie, une adolescente belge. Elle avait réussi à s'échaper de la camionnette où elle était séquestrée, permettant l'arrestation du tueur en série par la police belge, grâce au relevé du numéro d'immatriculation.

Ses avocats devraient demander que Marie, encore mineure, puisse témoigner à huis clos.

Première publication : 31/03/2008

COMMENTAIRE(S)